««« Retour share
journal n631 - 22/03/2012
Eco-Habitat : le monde est vert comme un Grenelle
Le salon venois prend du galon. Les co-entreprises aussi...

dsc_9072_300_01Cinquante artisans, de la brique à la piscine, des conférences, des points infos... Le profil type du Salon Eco-Habitat de Vence, en passe de devenir traditionnel, puisque la commune accueillait la quatrième édition de ce rendez-vous, devenu un incontournable, du 16 au 18 mars derniers. La nouveauté ? La certification qui a fleuri sur certains stands, mention "Reconnu Grenelle Environnement".
Kézako ? Un nouveau label né d'un accord passé à l'automne dernier entre l'État, l'Ademe et les fédérations professionnelles du bâtiment. "Le plan Bâtiment du Grenelle de l'Environnement est une chance formidable pour les entreprises, c'est pour elles l'occasion de monter en compétences, d'acquérir une rigueur supplémentaire, et de découvrir de nouveaux marchés. Tout cela crée un formidable bouleversement". Philippe Pelletier, président de ce fameux Plan Bâtiment, est évidemment enthousiaste, mais reste lucide : il faut réussir à prendre le virage vert tout en maintenant "la richesse que représentent dans notre pays ces très nombreuses entreprises artisanales qui émaillent notre territoire, avec le besoin de compétences qu'elles doivent acquérir".
Un vaste programme de formations, dispensées par la Fédération française du bâtiment et la CAPEB, a donc été mis en place, avec attribution de ce tampon "Reconnu Grenelle" pour les professionnels ayant fait l'effort de se mettre au diapason écolo. Une simple griffe pour l'instant, qui atteste tout de même de la qualité des prestations auprès des clients... Mais bientôt un véritable sésame: dès 2014, cette reconnaissance sera indispensable pour réaliser des travaux bénéficiant de subventions publiques.

Lucie Lautrédou