««« Retour share
journal n645 - 26/06/2012
Starbucks : last but not least
On lannonait depuis des annes sur la Cte dAzur. Les aficionados vont tre enfin servis : the american way of coffee ouvre Cap 3000.

lp_29_juin_starbucks_les_3_de_gauche_bas_de_7_300Cafés aux subtiles torréfactions, chauds ou froids, aromatisés à l’envi, chocolats, cookies, muffins, petit-déj’ et wi-fi : le concept Starbucks débarque dans le nouveau mail laurentin, et l’on ne parle plus que de ça chez les geeks pur jus. Starbucks Coffee, leader mondial de la vente au détail de café, était déjà présent sur Paris, Lyon ou Marseille, où un deuxième salon doit être inauguré avant la fin de l’année. Et lorgnait sur Nice depuis longtemps. Pour Philippe Cébral, directeur du développement, le marché azuréen reste clairement une cible : «mais nous voulons développer notre réseau de manière cohérente, comme nous l’avons fait en Ile-de-France. Donc oui, cette première implantation à Cap 3000 devrait être suivie d’autres ouvertures. Nous attendrons cependant de réelles opportunités, c’est notre philosophie.» La Principauté serait d’ores et déjà intéressée, climat international oblige. «Ce que nous cherchons ? Du passage, du piéton, du centre ville. Et ici plus particulièrement, une… terrasse.» Pour dénicher la perle rare, l’aide de nos institutions pourrait bien se révéler salvatrice : d’où ce rendez-vous avec Laurent Lachkar, vice-président de notre CCI, à l’occasion de la pré-inauguration ce 26 juin à Saint-Laurent.

A Cap 3000, l’originel Starbucks a ouvert ses portes le 28 juin, «juste avant les soldes. Une date idéale, nous aurons à peine le temps de nous mettre en place.» 29 places assises à l’intérieur, 24 autres au soleil, l’espace est compté. 15 salariés tout dévoués au dieu Arabica y officient désormais en CDI. Aujourd’hui, Starbucks Coffee France compte 74 salons en métropole et emploie plus d’un millier de collaborateurs.

 

Isabelle Auzias

Vidéo : Lizza Paillier