««« Retour share
journal n°631 - 22/03/2012
Ville intelligente : les experts ŕ Nice
Glasgow, Eindhoven, Helsinki, Bucarest et... Nice : les cinq villes européennes ŕ profiter du programme Smarter Cities d'IBM.

ll_ibm_4_300_01Steffen Tom Schaefer, Sugandha J.Shah, Dee Ann Campbell, Loïs Guillemaille, Victoria Burton et Christophe Kaderli. Ils étaient six, six experts en marketing, architecture ou management, mandatés par la Fondation IBM pour plancher sur un cas pratique : les transports sur la métropole Nice Côte d'Azur. Pendant trois semaines, trois hommes et trois femmes ont travaillé en immersion afin d'établir leur rapport dans le cadre du programme mondial "Smarter Cities Challenge", remporté il y a un an par Nice, comme quatre autres villes d'Europe (23 dans le monde). Et les observateurs ont très vite pointé le problème de Nice en matière de déplacements : au petit bonheur la chance... "Il y a des problèmes de bouchons, mais plus que les bouchons en eux-mêmes, c'est l'imprédictibilité, le problème au quotidien", souligne Loïs Guillemaille.

De leurs observations et entretiens avec une cinquantaine de représentants de la collectivité et de leurs partenaires, les six analystes ont tiré des conclusions et élaboré une liste de quinze recommandations, avec remise officielle du document final à Christian Estrosi, président de la Métropole, ce lundi 19 mars par Alain Bénichou, PDG d'IBM France. Gouvernance, collaboration et mobilité plus intelligentes, les propositions sont réparties en trois grandes familles : "nous retenons ces quinze propositions, mais il faut les ordonnancer, et nous appliquerons dans un premier temps les cinq premières", a annoncé le député-maire de Nice. Première mesure: la création d'un centre d'excellence. Un comité de pilotage et coordination, "un système transversal pour que les projets avancent ensemble", détaille Christian Estrosi. Les autres points ? La définition d'une architecture de l'information "pour créer un entrepôt de données utilisées de manière homogène et cohérente", le développement de la participation des citoyens, avec réseaux sociaux et élaboration d'un panel représentatif, la mise en œuvre de solutions collaboratives de coordination des urgences et la création d'une plateforme de données côté transport multimodal. Ces recommandations faites, la Fondation IBM laisse désormais la Métropole prendre la route seule, mais répondra, bien sûr, aux futurs appels d'offres induits...

Lucie Lautrédou