««« Retour share
journal n660 - 11/10/2012
Unice > Belles vendanges pour les dotations entrepreneuriales 2012
La Fondation universitaire a financirement paul huit projets dtudiants. Un pas de plus vers lentreprise

Ils ont au minimum un niveau Bac+2. Tous l’envie d’entreprendre. Et l’idée qui va avec. D’où ces «bourses» attribuées par le jury Unice, sur une enveloppe totale de 30.000€, pour encourager la créativité. Huit dossiers sélectionnés, pour «pointer l’excellence», selon les propres termes de Stéphane Ngo Mai, vice-président de l'université. Et c’est Richard Rios, directeur du service économique de Pôle Azur Provence et président de la commission de sélection, qui aura fait les présentations, visiblement heureux de la belle tenue des projets présentés. Pour le seconder, des chefs d’entreprises, de Michel Gschwing à Eric Marée, de Laurent Londeix à Guillaume et Michel Cibelly.

 


Les critères de sélection ? La valeur économique (analyse pointue des business plans présentés), l’apport sociétal, et le caractère innovant du dossier. Le potentiel de l’équipe aussi…  Car pour Richard Rios, «le devenir d’une entreprise réside en premier lieu sur les compétences des personnes qui la composent.» Une trentaine de dossiers pour ce cru 2012, et quelques belles recrues : d’une librairie jeune public (Camille Chrétien), qui proposera des ouvrages adaptés à la vente, mais aussi un accompagnement par l’intermédiaire d’ateliers dédiés, au projet «Plan your trip» (Manal El Khaloui et Hassan Nasser) qui dès janvier 2013 devrait permettre aux globe trotters prudents de planifier leurs séjours suivant des critères présélectionnés (événements, musées, prix…). De «PixelGate», un jeu vidéo concocté par Anton Monjon qui place le clic sous le signe du patrimoine culturel ou naturel (un prototype est d’ores et déjà en cours avec l’office du tourisme de l’Estérel), à l’aménagement du territoire revu et corrigé par Olivier Nagou et son futur bureau d’études maître ès enjeux environnementaux. D’un porteur «My Home manager» signé Olivier Manuello et ses propositions de forfaits adaptés aux absences répétées de résidents haut de gamme qui souhaitent garder un œil sur leur résidence secondaire (du ramassage de courrier aux travaux à mener en passant par la sécurité) au très typique «Nematolea» (Jeremy Lavarenne) qui se propose d’éradiquer la mouche de l’olivier à grands coups de lutte biologique. Plus académique, la diffusion de contenus pédagogiques sur internet portée par le team Olivetti-Garcia-Broizat : il s’agira, très bientôt, d’accéder à de nouveaux outils de travail à distance pour les étudiants comme pour les professeurs.

 

Enfin, récompensé comme ses coreligionnaires par une bourse de 2.000€ à laquelle s’ajoute une enveloppe de 10.000€ supplémentaires, le grand vainqueur de cette dotation 2012 : Nicolas Volle et ses pigments naturels, recyclables et stables obtenus par un procédé de fabrication éco-compatible. Non toxiques, couvrants, à base d’argile, et brevetés UNS. Déjà trois ans de travail, pour des utilisations qui vont de la peinture à la cosmétique. Avec 12.000€ en poche et un prototype en forme de pépite, les ambitions se concrétisent. Les Chinois, spécialistes du segment, n’ont qu’à bien se tenir...

 


Isabelle Auzias