««« Retour share
journal n684 - 04/04/2013
Le Roman de Charles Trenet

On connaissait la passion de Nelson Monfort pour le classique. C’était omettre un premier ouvrage sur les traces de Jean Ferrat, qui signait déjà son affection pour la chanson française. Au fond, le choix de Charles Trenet n’est pas si surprenant, au vu du caractère de nos deux vedettes éminemment populaires, chacun dans sa partie. Assurément joueurs, charmeurs, amateurs de bons mots, voire de blagues potaches, avec une foi invincible en l’humour et en l’amour, le tout dominé par une joyeuse idée de l’art de vivre.

 

Ce Roman pourtant, et sans doute par excès de pudeur, semble un peu désincarné. Trenet s’y décline en une vingtaine de titres (sur 350 compos) choisis avec soin pour dépeindre l’air d’un autre temps. N’y cherchez pas un bio exaustive, mais plutôt un hommage, une mise en légende un rien nostalgique, une fidélité. Mélodiste de génie quoique suranné aujourd’hui, le poète le plus populaire du XXe siècle, fou chantant, surdoué de la com’, insouciant et rigoureux, héros d’un monde (déjà) en pleine mutation est célébré ici, l’année-même des 100 ans de sa naissance, en ces pages dévotes qui se lisent forcément en fredonnant. Et qui se sont sans nul doute écrites itou.

 

 


Isabelle Auzias

 


De Nelson Monfort aux Editions du Rocher,

300p à 20€