««« Retour share
journal n°718 - 28/11/2013
Repair Café : l’alternative à l'obsolescence
Venu des Pays-Bas, le concept s’installe chez nous… Le principe : réparer ce qui est réparable, pour arrêter de jeter à tout va.

L’initiative a vu le jour en 2009 à Amsterdam et, rapidement, s’est répandue dans tout le pays avant de faire des émules dans d’autres contrées européennes : des ateliers animés par des bénévoles qui réparent et enseignent leur art à quiconque apporte ses objets cassés ou en panne.

 

Concrètement, tout ce qui est transportable peut être amené : grille-pain, mixeur-plongeur, chaussures, sac, vélo… On diagnostique, et soit on répare sur place, soit on aiguille le chaland vers un professionnel compétent. Et si la situation est désespérée, on lui explique comment se débarrasser intelligemment de feu l’objet. Résultats : moins de déchets et des économies.

C’est gratuit (même si une petite participation est toujours bienvenue), c’est sympa et en plus ça permet de rencontrer des gens et de partager les savoir-faire.

 

Sur sept Repair Cafés en France, notre département peut se targuer d’en compter deux, l'un à Sophia (voir notre édition du 6 septembre) et l'autre à Nice.

Ce dernier, créé en mars 2013, a organisé ce 22 novembre son deuxième atelier à la Maison de l’Environnement, qui avait déjà accueilli les bénévoles nissarts lors de la Journée des éco-citoyens en avril.

Tablette tactile, blouson en cuir, micro-ondes ou friteuse, de 14h à 17h, les cinq volontaires mobilisés n’ont pas chômé, et ils avouent  volontiers qu’ils accueilleront avec plaisir de nouvelles mains pour renforcer l’équipe…

 

 

 

 

 


Lizza Paillier

 

 


Prochain Repair Café à Nice :
le 7 décembre de 14h à 17h au Court Circuit Café, 4 rue Vernier.

www.repaircafe.fr et https://www.facebook.com/pages/Repair-Cafe-Nice/229012367238769