««« Retour share
journal n712 - 17/10/2013
Le petit tram' s'en va dans la campagne...

Pour le front de gauche niçois et affiliés, c'est une petite victoire : 15.673 signatures pour leur pétition contre le passage en souterrain du centre ville pour la future ligne 2. Trop cher, trop aléatoire au vu du contexte géologique, c'est devant sa sortie annoncée quai Cassini, à même le port, que l'opposition au maire et au tunnel s'était réunie en ce 14 octobre, symboliquement, signatures en mains.

 

Un soutien public accueilli chaleureusement par Patrick Allemand, leader du groupe Changer d'Ere, candidat aux municipales 2014, qui avertit : "les Niçois se sont exprimés, et Christian Estrosi ferait bien de les écouter."

Ce qui les inquiète ? "Le surcoût d'ores et déjà envisagé sur ce tronçon souterrain de 3,2 km, de 150 à 200M€ : 70% du prix du grand stade..." Et de prendre Toulon en exemple, qui aura mis 10 ans pour creuser son tunnel routier, avec là-aussi une explosion de l'enveloppe (budgétaire) annoncée."Et les Varois n'ont pas eu à gérer de problèmes techniques particuliers. A Nice, on sait très bien que les travaux du parking de la Douane, tout proche, sont au point mort, les immeubles alentours se fissurent et il y aurait d'énormes soucis sur l'étanchéité du parking lui-même."

 

A Gauche, personne ne veut baisser la garde: "contrairement à ce que l'on veut nous faire croire, les marchés définitifs ne sont pas encore signés".

 

 

 

 

 

Isabelle Auzias