««« Retour share
journal n°661 - 18/10/2012
Nice : l’aéroport veut chauffer, même en hiver
Dominique Thillaud, le nouveau président du Directoire, garde le cap. Et veut faire décoller les chiffres en toutes saisons.

Travailler main dans la main avec les collectivités locales, un leitmotiv pour Dominique Thillaud, dont le regard brille lorsqu’il évoque l’arrivée du tram’ au plus près des pistes. Et de rappeler l’impact, direct et indirect, des tarmacs niçois sur l’économie locale : plus de 5.000 emplois sur une petite centaine d’entreprises et administrations in situ, les retombées pour les Alpes-Maritimes passent le mur des 7 milliards d’euros. Il faut y observer les impacts indirects, comprenez les voyageurs eux-mêmes : avec des dépenses moyennes estimées à 649€ par séjour, le département et Monaco profiteraient d’une manne de 1,77Md€, pour un impact induit de 4,96Mds€ sur l’ensemble de l’économie locale.

Fort de records estivaux de bon augure (en nombre de passagers accueillis), l’aéroport affiche un tableau de 28 pays (pour 68 destinations) reliés à Nice pour l’hiver : c’est un peu moins que les deux années précédentes en termes de fréquences (les liaisons européennes en particulier seront lésées), mais c’est un peu plus en nombre de sièges offerts et en dessertes franco-françaises, assurées par les deux bases EasyJet et Air France. Même constat sur le Moyen-Orient et l’Afrique du nord, où les capacités s’étoffent.

 

Enfin, l’ère Dominique Thillaud se veut centrée sur une amélioration de l’accueil et des prestations: il faudra choyer ces providentiels passagers, pour le bien de l’aéroport et pour celui de son environnement proche. Stationnement à la carte dans les parkings, opérations Famille Plus pour des départs en congés ludiques et facilités, boutiques éphémères pour ne point lasser le chaland…

Là encore, Dominique Thillaud ne s’en cache pas, il mise sur une belle synergie territoriale, et veut positionner son aéroport «comme modèle qui génère de l’innovation, en profitant de la proximité de Sophia et de ses startups.» Quant au futur T3… Sa réponse et ses ambitions dans notre vidéo.

 

 

Isabelle Auzias