««« Retour share
journal n687 - 25/04/2013
MAMAC : nouveau look pour une nouvelle vie
Aprs plus de deux ans de travaux, les faades de marbre sont enfin rnoves.

Un «fleuron culturel et architectural de l'art moderne dans notre cité», dont l'enveloppe a commencé à se dégrader il y a 10 ans, malgré son jeune âge : Christian Estrosi a décidé d'agir, épinglant au passage son «prédécesseur qui, il faut le rappeler, s'était contenté de mettre des palplanches autour et de regarder tranquillement tomber les dalles de marbre». Petite pique pré-électorale de rigueur, Jacques Peyrat appréciera... Un défaut du système d'accrochage, en effet, qui conduisait inévitablement à la chute de plaques de 80kg sur la voie publique...

 

Il a donc fallu, dès janvier 2011, procéder à la dépose du revêtement des façades du Musée d'art moderne et du Théâtre national voisin, et le remplacer par des panneaux composites constitués de pierres de parement naturelles (marbre de Carrare) d'une épaisseur de 5mm : un aspect conservé et surtout, une légèreté (15kg) et un mode de fixation plus sûr, permettant de répondre aux règles parasismiques. Pour l'isolation thermique, des panneaux en laine de roche ont été intercalés entre la façade en béton et le nouveau parement. Le soubassement a également été renforcé, et traité contre les graffitis sur une hauteur de quatre mètres.

Des films anti-UV ont été collés sur les passerelles vitrées, «renvoyant la chaleur à plus de 50%» et diminuant ainsi les dépenses de climatisation, et des «lignes de vie», indispensables aux interventions extérieures de nettoyage et d'entretien, y ont été posées. Enfin une opération de vérinage a été entreprise sur la tour sud-est du MAMAC, afin d'en stabiliser le tassement, ce qui a nécessité l'enlèvement des escalators, suppléés par des escaliers, et la démolition du revêtement du parvis de la place Yves Klein, remplacé, après la reprise de l'étanchéité, par une dalle avec un revêtement en marbre similaire.

 

Au total, pour le MAMAC et le TNN (8.700m² de marbre), l'opération s'élève à 10,8M€ pour la ville de Nice, dont 6,5M€ pour la seule rénovation des tours du musée. En attendant la livraison des façades du théâtre, prévue au 31 août prochain, le tout nouveau MAMAC et la place Yves Klein ont été inaugurés ce 19 avril en présence de l'artiste belge Arne Quinze (notre vidéo), dont l'installation en bois ornera le tout nouveau parvis jusqu'au 27 octobre.            

                                                                         

 

 



Lizza Paillier