««« Retour share
journal n690 - 16/05/2013
Harmonia Mundi aux couleurs du Maroc avec Oum

C’est pourtant en France, et avec un Niçois, qu’a débuté l’aventure. Aux côtés de Philippe Delmas (aujourd’hui programmateur du B Spot), qui lui propose d’enregistrer ses tout premiers textes en 2002 : Oum était née, entre jazz, soul, bossa nova et musique traditionnelle. L’identité est affirmée, mais sans clichés. Volontiers acoquinée à d’autres cultures que la sienne. Avec ce troisième opus tout chaud, Soul of Morocco, Oum traverse la Méditerranée pour poser son incroyable talent sur Nice, réclamée par Sir Ali, personnalité aussi atypique que reconnue dans le prolixe biotope du jazz azuréen, qu’il soit directeur artistique ou Voice sur TSF.

 

Décidément, la chanteuse a de sérieuses accointances avec Nice… Elle y rodera son concert parisien chez Harmonia Mundi, à l’heure-même où le disquaire, l’un des trois indépendants maralpins jusque là épargnés, prépare sa fermeture définitive. Et sa venue résonne comme un symbole : où va-t-on, désormais, découvrir les talents issus d’ailleurs, les écouter jouer, chanter, ou parler en toute convivialité ?

 

Harmonia Mundi Nice ne veut pas être sacrifiée sur l’autel d’une musique aseptisée et commerciale, multiplie les pétitions, les rencontres, et Oum fera sans nul doute partie de ces petits moments d’exception à partager sans modération. Suivront peut-être Groundation (29 mai) et Gérard Kurdjian (le 4 juin, voir ci-contre), si l’appel à la diversité et à la qualité made in Nice est enfin entendu par la maison-mère.                                      

 

 

 

Isabelle Auzias

 

 


Le 21 mai à partir de 18h chez Harmonia Mundi,
33 rue Hôtel des Postes à Nice.