««« Retour share
journal n°717 - 21/11/2013
Un cosy coin d’Italie avec Raimondo et Bérangère
L’Intimo, l’une de ces petites adresses à noter dans son carnet.

D’emblée, l’ambiance est relax et Raimondo officie entre explication des plats, bises aux copains et coup de main au service.Jolie clientèle d’habitués avec franche majorité issue du barreau niçois.

Pas de surprise : les deux complices qui ont repris l’affaire, notre collègue musicologue distingué et passionné Christian Jarniat et Raimondo Agostino sont tous deux avocats fans d’opéra. Comme, entre temps, Raimondo avait épousé la brune Bérangère, cuisinière et solide gestionnaire, au détour d’un dossier, il a soudain plongé. Pas tout à fait le hasard pour un gourmand dont les racines italiennes frémissent à la pasta de la Mamma et dans la belle charcuterie fin taillée.

 

La petite adresse gentiment bistrot à décor soigné accueille sa vingtaine de couverts plus une petite terrasse avec de belles assiettes déclinant la vaste gamme des pâtes italiennes : les torsadées, les farcies, les gratinées, avec petits légumes, sauces fantasques ou classiques pour 16€. Côté viandes, le hamburger à l’italienne, la daube polenta, une belle milanaise, une entrecôte, propositions qui ne dépasseront pas les 17€. Au rayon desserts, toujours du fait maison.

Le soir est le domaine des assiettes gourmandes accompagnant un verre de vin plus qu’abordable au royaume des petits producteurs, de 3,20 à 5,50€, de quoi passer un moment sympa entre copains sans se ruiner, surtout quand l’ambiance jazzy est au rendez-vous.

 

 

 


Liliane Tiberi
Vidéo Isabelle Auzias

 

 

 


L’Intimo, 26 rue Hôtel des Postes
à Nice, 04 93 85 59 47