««« Retour share
journal n°688 - 02/05/2013
Comment trouver l'idée ?
Le thčme du deuxičme atelier Midis Astuces organisé par l'ISCAE.

Au menu, les conseils de Pierre Strapelias, graphiste, illustrateur, professeur de communication visuelle. L'enjeu: trouver les bonnes idées au bon moment. Et pour cela, il faut en premier lieu «s'adapter à un contexte, à un milieu, à un biotope».

 

Aujourd'hui, l'allié numéro un du chercheur d'idée, c'est tout simplement Google, «mais pas seulement en français». En même temps, on peut supposer que celui qui n'a déjà pas eu «l'idée» préalable de lancer sa recherche en anglais ne sera vraisemblablement pas l'inventeur d'un concept révolutionnaire... Mais la civilisation occidentale n'est pas seule au monde : «qui peut se targuer de connaître les idéogrammes chinois et indiens ? En ne les maîtrisant pas, on se prive de l'accès à la culture de plus de deux milliards d'individus.» Certes... Autre piste évoquée, les revues spécialisées, qui repèrent des tendances émergentes, peut-être les modes de demain. Toujours est-il que «répéter les mêmes choses en espérant que ça va marcher serait illusoire.» Il faut donc trouver du neuf, mais paradoxalement on nous conseille aussi de «regarder dans le passé les modèles qui ont fonctionné pour les reproduire en mieux»... La mode du vintage est là, «parce que ça rassure, parce que le futur fait peur» : retour en force des super-héros de comics des années 50, du pop-art, de voitures qui, en dehors de leur nom, n'ont plus rien en commun avec leur ancienne version...

 

On a surtout parlé d'idée en termes de communication, ce qui peut paraître logique au vu des activités de l'intervenant, mais avant de parler com', peut-être faut-il un produit, un service sur lequel communiquer, justement ? Les chefs d'entreprises présents demandaient une méthodologie : «on cherche une idée qui repose sur quelque chose, on ne part jamais de rien.» Effectivement. Le voyage est vivement conseillé pour s'inspirer. Deux qualités essentielles : «la curiosité et une prédisposition à capter ce qui est autour de nous.» Le timing est déterminant : «avoir une bonne idée c'est bien, mais il ne faut pas être trop en avance», en gros le public doit être prêt à recevoir la nouveauté pour l'apprécier et l'adopter. Mais pas trop tard non plus... Le brainstorming reste indispensable, et une confrontation sur internet, via les réseaux sociaux par exemple, est envisageable pour ceux qui n'ont pas peur qu'on leur pique leur concept. Evaluer, évidemment, la faisabilité technique et économique.

 

En conclusion, pour trouver des idées, il faut observer et toujours avoir un carnet ou un smartphone avec soi pour tout noter. «Le tri se fait ensuite naturellement» pour, peut-être, finalement, «trouver l'Idée». Ou comment ouvrir les yeux et garder le meilleur.                

         

 

 

 

 

Lizza Paillier