««« Retour share
journal n°713 - 24/10/2013
Le bel accueil de Nice ŕ Sśur Sara

Tout un symbole, à l’aube du cinquième anniversaire de la disparition de Sœur Emmanuelle : la venue de Sœur Sara, 38 ans d’œuvre commune pour aider les enfants du Soudan, d’Egypte et d’ailleurs, à surmonter les cruautés de la vie, du climat et des hommes.

A Nice, elle a retrouvé ses proches amis d’ADE (Association des Enfants), l’ONG azuréenne dévouée à cette même cause, que Sœur Emmanuelle épaulait en son temps. Du 17 au 19 octobre, Sœur Sara aura écumé lycées et salles de conférence, sans lassitude, pour y défendre l’Opération Orange (une orange vendue = 1€ = une semaine de vie pour un enfant du Soudan), elle aura aussi rencontré les entreprises locales, sollicitées par Muriel Tran Ercolano, présidente d’ADE, pour venir généreusement en aide aux plus démunis.

 

Elle aura enfin participé à une vente aux enchères d’envergure, accueillie tout aussi généreusement par le Radisson Blu et menée par le gracieux marteau d’un fidèle, Me Palloc (Etude Nice Enchères) : une centaine d’œuvres y ont été présentées, toujours au profit des enfants du Soudan.

Grâce aux nombreux artistes et mécènes, Sœur Sara est repartie avec un chèque de 19.690€, preuve d’une bien belle implication niçoise pour ces enfants d’ailleurs. Les efforts d’ADE ne s’arrêteront pas : vente d’oranges (avec le concours des écoles locales) et ambitieux projets (au Soudan, mais aussi à Madagascar et même à Nice), tous les enfants du monde ont droit à une main tendue… depuis Nice.

 

 

 

 

 

 

 

Isabelle Auzias