««« Retour share
journal n675 - 31/01/2013
Topfit, 30 ans et toutes ses dents
Au top de sa forme, l'historique centre de fitness antibois s'est offert un lifting. Et pousse les murs.

Une extension de 800m² avec un hall d'accueil plus convivial, trois terrains de squash pour pallier  la faiblesse de l'offre azuréenne, un sports bar avec écran géant, de quoi organiser des soirées d'entreprises par exemple... William Laurent voit grand : «il manquait dans la région une structure haut de gamme, comme celles que l'on peut trouver dans les grandes capitales.» Il a donc racheté Topfit en 2010, et a dans un premier temps procédé à des travaux de remise à niveau des installations existantes.

 

Aujourd'hui, le centre de fitness, c'est un plateau de 4.000m² dédié à la forme et au bien-être. Idéalement situé à deux pas de l'A8 sur la route de Grasse, les actifs de Sophia peuvent s'y entraîner dès 7h du matin, ou après une journée de travail jusqu'à 22h. Ses spécificités : une grande diversité des activités proposées sur huit espaces distincts (voir notre vidéo), l'accent mis sur le bien-être et la posture avec une offre conséquente côté yoga et pilates (comme dit Madame Tipiak), et des formules à la carte, «car en temps de crise les gens rechignent à s'engager sur une longue période»... Une trentaine de salariés directs, des professeurs diplômés d'Etat et titrés dans leur discipline qui donnent 160 heures de cours par semaine, faisant de la structure antiboise la deuxième salle proposant le plus grand nombre de cours collectifs en France...

 

Du sport, mais pas l'usine : chez Topfit, on a de la place et on peut se détendre, et pas seulement au hammam. Car William Laurent a tout prévu : en plus d'une garderie, qui permet d'accueillir une clientèle plus familiale, ses locaux hébergent un restaurant, un salon de coiffure, un espace esthétique... En deux ans, près d'1,5M€ ont été investis pour rehausser le niveau de services et la variété des activités proposées. Une stratégie de développement externe aussi, avec la duplication en coeur de villes du concept d'espace zen : deux Studio Zen existent déjà à Cannes et Antibes, et une ouverture est prévue à Nice en septembre.

 

 


Lizza Paillier