««« Retour share
journal n710 - 03/10/2013
Un pas de plus pour la BPCA
Nouvelle convention entrine pour ltablissement bancaire azuren, cette fois avec la CGPME, dans un esprit gagnant-gagnant avec les petites entreprises.

La famille entrepreneuriale était au grand complet, de Bernard Kleynhoff à Yvon Grosso, en passant par les têtes de la Confédération générale des PME emmenée par le président Ghetti, co-signataire de cette convention de partenariat synonyme d’espoir sur le plan du soutien financier pour les TPE.

 

«La suite logique de nos discussions avec certains responsables de banques», souligne Honoré Ghetti, qui n’a pas choisi la BPCA par hasard: «c’est le résultat d’un sondage effectué auprès de nos adhérents, qui ont désigné les trois établissements avec lesquels ils préféraient travailler en priorité.» Une confiance qui s’est portée assez largement (et logiquement) sur une enseigne de proximité, créée il y a 130 ans à Menton par des commerçants pour des commerçants.

 

Plébiscitées aussi, la BNP et le Crédit Mutuel, mais pour l’heure, honneur à la BPCA via l’autre signataire, Jean-Luc Bois-Mariage, porteur de ce partenariat qui dépasse les frontières d’une simple communication croisée. «Chez nous, trois clients sur cinq sont des entrepreneurs, souvent des artisans, c’est quasi-historique. Avec la CGPME, nous avons de forts liens, partagés, qui nous ont réunis, pour accompagner au mieux les chefs d’entreprises sur l’obtention d’un crédit dans des délais très courts imposés par la crise que nous traversons. Et surtout, par du conseil en amont des difficultés, car là est la vraie solution à la pérennité d’une structure.»

 

Honoré Ghetti renchérit : «la rapidité de traitement des dossiers et la proximité, le dialogue, sont des principes vitaux. Les soucis de trésorerie sont de plus en plus nombreux, il faut y répondre au plus vite. En cela, une bonne et solide relation entre le dirigeant et sa banque est primordiale.» D’où cette convention chaudement saluée par l’ensemble des institutions économiques en ce 30 septembre au siège de la BPCA.

 

 

 

 

 

 

 


Isabelle Auzias