««« Retour share
journal n°714 - 31/10/2013
NLF : la boucle est (presque) bouclée
Mais il faudra attendre 2030 au plus tôt pour sortir de l’actuelle voie de garage…

Consultation d’élus et de parlementaires en Préfecture ce 28 octobre. Au menu, le dossier Nouvelle Ligne Ferroviaire (NLF) PACA, suite aux conclusions de la commission Mobilité 21, rendues au Gouvernement en juin dernier, qui ont conduit à dresser la liste des priorités et le montant des budgets attribués à l’ensemble des projets français.

Priorité «haute» pour les nœuds ferroviaires de Marseille (2,5Mds€ alloués) et de Nice (4,2Mds€), priorité 2 pour le tronçon Cannes-Le Muy. L’on a nettement préféré la densification du trafic TER à l’avènement d’une ligne grande vitesse azuréenne.

 

Et maintenant ? Il s’agissait, entre édiles de bonne compagnie, non pas de définir un éventuel tracé mais de fixer une zone préférentielle pour accueillir le rail entre la vallée de la Siagne et Nice. «Ce que j’en retiens, c’est un sentiment positif, après des années d’attente nous allons avancer, dans un beau consensus ou presque. Et la pertinence de traiter simultanément grandes lignes et trains régionaux, seuls remèdes à la question cruciale et quotidienne des transports, aujourd’hui problématique», apprécie le préfet Colrat.

Nouvellement promu, il a savouré ce «consensus» tournant autour d’une boucle qui, à l’actuel tracé des voies, ajoute une option plus au nord, desservant Sophia, et assurant «plus de souplesse dans la gestion des trains.»

 

Certes. Mais qu’en est-il du choix de faire passer la majorité du tracé (une trentaine de kilomètres au total) en souterrain, en tenant compte de l’état de nos finances publiques ? Ce qui avait fait frissonner un certain nombre de nos élus. La grande nouvelle du jour, c’était aussi l’implantation d’une gare aux Bréguières (Mougins), une info qui n’aura pas échappé à nos lecteurs depuis au moins un an, ni d’ailleurs à tous les bureaux d’études travaillant sur le futur de la technopole…

 

Nous avançons donc, mais à tout petits pas. Seule vraie news de la journée : l’ambition finale pour RFF (Réseau Ferré de France), qui souhaite à l’horizon 2030-2050 «doubler, voire tripler le trafic TER en PACA», et ça, c’est une bonne nouvelle, même si la fourchette est un peu lointaine.       

 

 

 

 

 

 

 

Isabelle Auzias