««« Retour share
journal n°656 - 07/09/2012
Commissaires aux comptes / Université d’été : rentrée réussie
Plus de 300 professionnels de la région PACA-Corse se sont rassemblés à Opio ces 6 et 7 septembre. Au programme : studieux ateliers et sportives joutes.

Grand bleu sur la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes d’Aix-Bastia (CRCC), pour ce rendez-vous annuel traditionnellement tenu un an sur deux côté Nice. Après Mandelieu en 2010, c’est au Club Med’ d’Opio qu’ils se sont retrouvés derrière leur président, Frédéric Rogier, visiblement enthousiasmé par le succès de cette manifestation qu’il voulait «différente» : choix des sujets et des animations en cœur de métier, très ciblés, intervenants de qualité empruntés au grand Nord (Douai, Paris…), et planning savamment étudié pour laisser une belle place aux rencontres hors chiffres, avec des tournois de golf et de tennis tout particulièrement appréciés en cette fin d’été encore chaude.

 


Détente qui n’aura affaibli en rien le moral des troupes, partagées entre cinq ateliers tournants, dont quatre obligatoires pour valider ses heures de formation continue: auditer le cycle social, la responsabilité civile et pénale du commissaire aux comptes, les incompatibilités dans la mission générale et dans les missions connexes, l’approche par les risques ou l’audit en présence d’un expert-comptable, il s’agissait d’éclaircir quelques points-clefs d’une profession en perpétuelle remise en cause, rythmée par les textes, les normes et les problématiques d’actualité. Il s’agissait aussi d’être pertinent pour le plus grand nombre de confrères, de l’indépendant au collaborateur spécialisé de grand cabinet, en passant par quelques motivés stagiaires.

 


Contrat rempli pour la Compagnie, et record battu : avec près de 40% des effectifs régionaux présents, le succès est total, l’assiduité remarquée, et la confraternité tangible. Solidement épaulé par les co-rapportrices azuréennes Jocelyne Delaye-Conti (Mougins) et Pascale Taramazzo (Beausoleil), le président Rogier signait ici sa dernière sortie d’envergure. En novembre prochain, il cèdera son siège et accompagnera son successeur jusqu’à la fin de l’année, pour une passation toute en douceur et en efficacité. «J’ai voulu insister sur la confraternité et le collectif, je ne suis pas déçu. Se rencontrer entre confrères, échanger sur le métier, c’est crucial.» Une petite touche d’esprit de compétition en sus, de quoi reprendre ses activités du bon pied…

 

Isabelle Auzias