««« Retour share
journal n°675 - 31/01/2013
BA 06 : il est né, le divin fonds…
Accouchement sans douleur et fierté de toute la famille entrepreneuriale azuréenne, il aura été désiré, et part sur de solides atouts.

Ainsi naquit le premier fonds d’amorçage des Alpes-Maritimes, d’une initiative de Georges Dao dans ses fonctions patronales au sein de l’UPE 06 : du pur bénévolat, et l’envie de rattraper un retard local que personne ne pouvait ignorer. La crise aura peut-être même mis un petit coup d’accélérateur dans la conception…

Deux ans de gestation pour trouver le bon pedigree côté gestion (Equitiqs Gestion SAS), pour enrôler un parrain et une marraine de choix dans l’aventure, Gilbert Stellardo et Anny Courtade, tout premiers souscripteurs. Pour réunir ensuite une quinzaine d’entrepreneurs prêts à s’impliquer financièrement, et trois banques locales pour jouer les rois Mages.

«Des fonds d’amorçage, ça n’est pas nouveau. Il y en a plus de 600 en France, majoritairement à Paris», explique Georges Dao. «Notre originalité, c’est l’accompagnement qui va avec le financement. L’objectif, c’est d’injecter des fonds, mais aussi de conseiller, et de solliciter un Club de donneurs d’ordres. Les grands qui aident les petits à fort potentiel de croissance et d’emploi, c’est ça l’idée : les challenger commercialement…»

 

 

 Yvon Grosso, patron des patrons, jubile. Il a même investi à titre personnel dans ce fonds naissant déjà bien pourvu, impliqué à 100% dans cette politique de la double-main tendue : «les premiers financements arriveront dès fin avril. Et nous avons déjà sélectionné cinq entreprises de proximité répondant à nos critères. A la clef ? Pas moins de 130 emplois…»

Avec des participations (toujours minoritaires) pouvant aller jusqu’au million d’euros, voilà de quoi donner un bon coup de pouce à l’innovation…

 

 

 

 

 

 

 

 


Isabelle Auzias