Entreprise
Trophées Eco
Carros
 

««« Retour share
Unic, le Made in Côte d'Azur primé
Les machines à café professionnelles de la société fondée en 1928 à Nice sont toujours fabriquées dans le département.

  L'association d'idée Carros + café = Malongo est souvent automatique. Une autre entreprise fait pourtant de l'expresso et du cappucino son credo : Unic. Spécialisée dans la fabrication de machines destinées aux restaurateurs et cafetiers, l'entreprise dirigée par Jean-Pierre Levi a fait le choix de rester fidèle à ses racines azuréennes et n'a délocalisé sa production que de la Madeleine, à Nice, à Carros. Une question de coûts de transport, d'opportunité puisque l'entreprise est propriétaire de ses murs. Et de qualifications : Unic emploie 91 personnes dont une quarantaine d'ouvriers spécialisés, pas toujours faciles à recruter.

Côté commercialisation, moins de problème et la société essaime, entre une équipe de douze personnes à Paris et deux filiales à l'étranger, l'une à Tokyo, l'autre à Seattle. Un maillage qui traduit bien la stratégie internationale de l'entreprise qui réalise 25% de ses 15Ma de chiffre d'affaires à l'export. "Il y a vendre à l'étranger, et il y a exporter. Vendre, c'est au coup par coup, pour exporter, il faut structurer", insiste le dirigeant à la CCI ce mardi 29 novembre, après avoir reçu le prix Made In Côte d'Azur à l'occasion des troisièmes Trophées de l'Eco. "Nous vendons des machines prêtes à poser sur le comptoir, ensuite il faut assurer la maintenance, ce qui passe par la proximité", développe-t-il. "C'est ce qui fait la différence chez toutes les entreprises à succès." Et le succès, Unic le rencontre à l'export à en croire le député-maire de Nice, Christian Estrosi, qui y va de sa petite anecdote lors de la remise des prix, revenant sur son expresso Unic au comptoir d'un pavillon chinois lors de l'exposition universelle de Shanghaï. Preuve que l'export n'est pas Uni(c)latéral.

Lucie Lautrédou

 
Les sept lauréats des Trophées de l'Eco CCI - Nice Matin en images