Artisanat
Label
Nice
 

««« Retour share
Philippe Bresson, patrimoine bien vivant
Son entreprise d'ébénisterie L'Art Nouveau, à Nice, vient d'être gratifiée du rarissime label d'Etat EPV (entreprise du patrimoine vivant).

  L'entreprise d'ébénisterie de Philippe Bresson, L'Art Nouveau, à Nice, vient d'être gratifiée du rarissime label d'Etat EPV (entreprise du patrimoine vivant). Un label créé en 2005 à l'initiative de Renaud Dutreil, alors secrétaire d'Etat au commerce et à l'artisanat, qui récompense les artisans les plus méritants, détenteurs d'un savoir-faire exceptionnel (création et restauration de meubles ou agencement d'intérieurs pour Philippe Bresson, promu au début de l'été). Un label qui prend en compte de très nombreuses composantes: tradition, innovation, passion, expérience manufacturière, patrimoine bien sûr. Artisan ou artiste ? Plus de dilemme aujourd'hui grâce au précieux sésame national, à reconquérir tous les cinq ans, et qui ouvre les portes à de nombreux rendez-vous internationaux, expos, showrooms, foires, communication comprise... A quelques incitations et avantages fiscaux aussi du côté de la pure création. Un label prestigieux et convoité qui vient récompenser une carrière d'exception débutée dans les années 90. Et pour Philippe Bresson, un bonheur ne vient jamais seul : à peine rentré de Shangaï, où ses personnelles investigations l'ont mené à une sélection pour intégrer le showroom Roche Bobois (un must au pays du soleil levant), à peine récompensé d'un premier prix Stars & Métiers attribué par la BPCA, le voilà promu au niveau national, rejoignant ainsi une grande famille d'artisans triés sur le volet, de Lallique à Hermès (environ 700 labellisés, tous secteurs confondus). Cerise sur le gâteau: l'Art Nouveau a remporté l'appel d'offres lancé par la ville de Nice pour l'entretien et la restauration de son parc de logements sociaux... Epaulé par son fils Julien et une équipe de huit salariés, Philippe Bresson mène les deux combats de front: en local, et à l'international pour ses créations qui aujourd'hui s'orientent vers une subtile alchimie bois/métal. Au programme pour cette rentrée : une série de tables basses mariant bois précieux et métallurgie martyrisée, avec une expo prévue en juin prochain. Peut-être aussi quelques luminaires... Philippe Bresson, jamais à court d'idées, peut désormais compter sur la reconnaissance internationale d'un label EPV. "Un label qui donne des ailes, qui encourage la véritable création. Qui offre de multiples possibilités, dans le monde entier..." De quoi faire briller les yeux d'un artiste.

Isabelle Auzias