Entreprise
Plaisance
Cannes
 

««« Retour share
Marc Pajot bien arrimé au Port Canto
Le navigateur vient d'y ouvrir sa deuxième enseigne Marc Pajot Marine, après celle de Saint-Tropez.

Alpes-Maritimes L'esprit de compétition… Quand on l'a, rien ne l'arrête ! Pour preuve, après avoir décroché sa médaille olympique à 18 ans, ses quatre titres de champion du Monde, et été sacré champion de France à plusieurs reprises, le navigateur Marc Pajot tire un trait sur 25 ans de challenges sportifs pour se consacrer à une toute autre activité, tout aussi concurrentielle : le conseil et la vente de yachts. Le navigateur d'origine bretonne garde donc un pied en mer, et pose l'autre sur le port de Saint-Tropez il y a onze ans pour y implanter sa marque, Marc Pajot Marine.

Une affaire au long cours, qui amène le broker à vendre cinq à dix bateaux par an. Beau temps, belle mer en 2006, avec un chiffre d'affaires de 2,5 M€. Une performance que Marc Pajot aimerait renouveler, au sortir d'une crise qui a submergé le monde de la grande plaisance. Muet sur ses facturations 2008 et 2009, années qu'il qualifie de catastrophiques, le navigateur apprécie d'avoir enfin renoué avec la croissance, atteignant le million d'euros de chiffre d'affaires en 2010, le même niveau qu'en 2007. Pour fêter ce retour dans la course, Marc Pajot ouvre une nouvelle enseigne à quelques milles de Saint-Tropez, au Port Canto, à Cannes.

«C'est une chance d'avoir une vitrine ici, haut-lieu du yachting de luxe, au dynamisme internationalement reconnu», apprécie le navigateur, qui ne cache pas que cet investissement est avant tout une histoire d'hommes : son deuxième actionnaire, Constantin Capsis, vit à Cannes. Une histoire d'hommes qui apporte un grand nom sur nos rivages.

Lucie Lautrédou