Zolpan Albertini
Alpes-Maritimes
Italie
 

««« Retour share
Zolpan Albertini à la conquête de l'est
Après avoir achevé de couvrir son territoire français, Zolpan Albertini envisage aujourd’hui de se développer outre-Alpes.

  « D'un côté, la mer, de l'autre la montagne, et j'ai un voisin qui s'occupe de Marseille… » C'est ainsi que Philippe Laigneil, directeur général de la filiale Zolpan Albertini, justifie ses plans d’expansion : « si je veux continuer à développer cette entreprise, l'Italie est une possibilité ». Une société déjà bien lancée, puisque la filiale, achetée par le spécialiste lyonnais de la peinture et de la protection extérieure du bâti Zolpan il y a cinquante ans, reste la plus importante filiale de France, forte de ses 29M€ de chiffre d'affaires réalisés en 2010.

Le groupe s’appuierait donc sur sa branche sudiste, qui couvre les Alpes-Maritimes et le Var, pour se lancer à l'export. Aujourd'hui, le groupe aux 200M€ de chiffre d'affaires mise tout sur son réseau de magasins français, et même internet commence bien timidement : « nous avons lancé la vente sur le web mais les relations avec les artisans, qui travaillent souvent seuls, sont très importantes, et ils sont attachés à l'achat en magasin », confie Philippe Laigneil.

Ce n'est donc pas sur la toile mais bien chez nos voisins transalpins que se développera Zolpan. Philippe Laigneil, qui vient d'inaugurer un nouveau magasin à Mandelieu pour parachever le maillage de son territoire, cherche la bonne opportunité : un ou une Italien(ne), ou une personne à la double culture, pour propulser le réseau. Un réseau fort d’un atout conséquent : « notre concept n'existe pas là-bas… » Voilà qui permettrait à la filiale de donner encore un peu plus de couleurs à son bénéfice.

Lucie Lautrédou