Développement durable
UPE06
Nice
 

««« Retour share
Entreprises : la RSE dans le sens du vent
La Responsabilité Sociétale et Environnementale comme cheval de bataille des entrepreneurs, déclinée en version éventail.

  Yvon Grosso - Jacques Huybrechts : UPE 06 et Entrepreneurs d'Avenir, deux instances patronales, l'une locale, l'autre nationale, pour promouvoir la belle et grande idée de la RSE dans l'entreprise. Une RSE déclinée en symbole ludique et parlant : un éventail, en cinq volets cartonnés certifiés DD reprenant chacun une thématique bien précise, thématiques reprises à leur tour par les entreprises "témoins" que l'on sent habituées à l'exercice proposé. Et s'il ne subsiste aucun doute sur les bonnes intentions et volontés des différentes commissions qui ont planché sur le sujet, et en particulier celle de l'UPE (développement économique durable) pilotée par Claire Peradotto et Corinne Pichard, l'on peut se demander si certaines nouvelles pratiques ou métiers émergents ne relèvent pas de l'assistanat pur et dur à des services déjà existants en interne : responsables des achats ou directeurs de ressources humaines, souriez, vous êtes désormais encadrés...

Pour cette présentation aux patrons azuréens de l'éventail DD, une constante, imprimée (à l'encre propre) sur l'objet convoité : "semez les graines du développement durable et faites fructifier votre entreprise". En respectant cinq règles précises: un engagement social (l'humain au cœur), sociétal (terres fertiles et ancrage territorial), environnemental (agir vert), économique (une mine d'or) et en adoptant la gouvernance attitude (une gestion de l'entreprise qui tient compte des parties prenantes internes et externes). Côté témoins, Cofely GDF Suez, Pizzorno, SSIRCA, Generali, Expense Reduction Analysts ou encore The Green Communication, pour une synthèse assurée par Jean-Pierre Blanc, chef de file d'une RSE locale "historique" chez Malongo. Et un sentiment qui ne fait qu'être conforté au fil des témoignages : la RSE, on la vit ou... on en vit. Certains l'ont bien compris, et s'il est vrai qu'un comportement vert et responsable peut apporter bien-être, satisfaction et même générer quelques économies dans les entreprises, il n'en reste pas moins que moult conseils assénés aujourd'hui aux dirigeants tombent sous le sens... du vent. Si l'initiative est louable, le résultat est surprenant : la RSE, c'est comme on l'aime. Profondément humaine en somme.

Isabelle Auzias

Claire Peradotto a piloté les réflexions pour l'UPE 06.