Telecom Valley
Hugues Dailliez
 
 

««« Retour share
Telecom Valley. Hugues Dailliez, président de l'ouverture
Homme de l'international, Hugues Dailliez vient de prendre la tête de l'association sophipolitaine, et veut y jouer sa note... interculturelle.

  Son poste chez ST Ericsson ? «Corporate partnerships & public affairs». Explication : «je suis responsable des partenariats et relations dans le but d’accélérer et d'intensifier l'innovation», explique Hugues Dailliez, nouveau président de Telecom Valley. C'est un peu ce à quoi s’attellera l'heureux élu à la tête de l'association qui «génère et fait naître des idées», au travers de ses six commissions (Innovation, m-Tourisme, EcoTic…). Mission «entretenir la flamme», et pousser à la concrétisation des dossiers, notamment grâce à la coopération entre PME, grosses entreprises et centres de recherche. Cette chaîne devrait stimuler la R&D, favoriser l'aboutissement des projets grâce au poids des géants, et se traduire par des créations d'emplois côté petites structures.

Les partenariats, Hugues Dailliez les voit également hors des frontières du département. Originaire du nord de la France, le leader est amené à travailler à Grenoble, mais aussi en Allemagne ou en Suède pour ST Ericsson. Et côté engagement associatif, il est président du comité stratégique de l'Association pour la Recherche sur les Composants et les Systèmes Intégrés Sécurisés (ARCSIS). S'il vante les compétences réunies sur la technopole et son caractère précurseur, Hugues Dailliez n'est donc pas «sophipolitano-centré» pour autant. Il vante au contraire la coopération avec d'autres pôles, le «partage en confiance», afin d'éviter «de faire tous la même chose, chacun dans son coin». Objectif : faire face à la concurrence internationale.

Lucie Lautrédou

Sur la photo : Hugues Dailliez, nouveau président de l'association, «il y a plus d'une vallée dans la Telecom Valley».