UCCM
 
 
 

««« Retour share
Agences ouvertes : la démonstration par l'exemple
Une fois n'est pas coutume, c'est sur leur métier que les représentants de l'Union des conseils en communication Paca-Méditerranée ont communiqué le 5 avril.


  «On n'apprend rien par la parole, mais tout par l'exemple», disait François Mitterrand. L'exemple, c'est le choix qu'ont fait les communicants azuréens pour présenter leur travail, dans le cadre de l'opération nationale «Agences ouvertes» initiée par l'Association des agences conseils en communication.

En partenariat avec l'UPE 06 et l'Ipag, l'Union des conseils en communication Paca-Méditerranée (UCCM) a organisé une soirée de présentation du travail d'agence à travers l'élaboration de deux campagnes en direct live. Les entreprises cobayes ont été sélectionnées parmi les participants du Business Accelerator 06, qui s'est tenu en janvier dernier. Heureux élus : Business Groom et Ait-Light. Leurs stratégies communication, pub et marketing auront donc été totalement remaniées, entre les mains de représentants de l'agence Gazelle, de l'Ipag, ou encore Pix, BHB Communication, Paul Séassal Consultants, Zen Communication, l'agence Adosis et Pole Company.

D'une charte graphique dans les tons verts avec connotation écolo, la conciergerie d'entreprise Business Groom se retrouve par exemple métamorphosée, avec une ligne tout en noir et blanc, agrémentée d'une signature «B°/G», tellement plus tendance … «De très bonnes idées» mais la créatrice de l'entreprise, Crystel Larquier, sort tout de même «un peu déstabilisée» de ce passage dans la moulinette des rois de la com'. Déstabilisée mais «agréablement surprise», puisque les professionnels ont pris le temps d'écouter l'entrepreneuse, du brief préliminaire à la proposition finale.

Un déroulé que les organisateurs ont mis en scène lors de la soirée, pour Business Groom puis Ait-Light, la société de Mohamed Ait el Hadj spécialisée dans les équipements lumineux de sécurité pour motocycles et cyclistes. Pour le coup, ce n'est pas seulement la couleur qui a changé:les conseillers sont allés jusqu'à proposer de... rebaptiser l'entreprise. Pour un devis estimé à un peu moins de 100.000€, ils ont proposé un package logo, couverture pub nationale et créations web pour une boîte qu'ils renommeraient volontiers Case Light. Pas sûr qu'à ce tarif, toutes les PME/TPE soient très ouvertes …

Lucie Lautrédou