Euroméditerranée
Nice
Gênes
 

««« Retour share
Euroméditerranée. Nice-Gênes : une alliance pour peser
Les maires des deux villes ont signé un protocole de partenariat.

  D'un côté, Gênes, ville présidente du réseau associatif Eurocités, qui regroupe près de 80 villes européennes. De l'autre Nice, dont le premier magistrat, Christian Estrosi, est président du réseau des villes Euromed. Deux villes qui se sont unies le 11 février à Gênes, via la signature d'un protocole de partenariat. Un accord qui porte notamment sur la liaison ferroviaire transfrontalière, puisque la réalisation des travaux d'adaptation du rail entre Nice et Vintimille, nécessaires à la création d'une LGV, est actée et devrait être finalisée en 2018. La capitale azuréenne ne sera alors qu'à un peu plus d'une heure de train de celle de la Ligurie. Au chapitre des transports, le texte porte également sur la promotion des autoroutes de la mer. Christian Estrosi ne cache pas sa satisfaction : «nous nous rapprochons d'un port marchand que nous n'avons pas à Nice et qui, lui, n'est pas en grève tous les jours...» Toutes deux signataires de la «Green digital charter», qui encourage les communes à réduire leur empreinte carbone notamment grâce aux nouvelles technologies, les voisines transalpines vont coopérer dans le domaine de l'innovation numérique.

De ces liens et engagements communs, les deux villes entendent faire naître un projet plus global. Christian Estrosi entend en effet «fédérer d'ici la fin de l'année toutes les grandes villes d'Europe et de la Méditerranée pour faire du pôle métropolitain Nice-Gênes l'ouverture sur la Méditerranée qui nous permettra de mener de grandes politiques de coopération régionale».

Lucie Lautrédou