Domaine de Toasc
Bernard Nicoletti
AOC Bellet
 

««« Retour share
Le Domaine de Toasc vendange large
Le Domaine de Toasc vient de s'agrandir et entend profiter du marché juteux qu'est l'œnotourisme.

  Le Domaine de Toasc arrive à maturité. Du vin a coulé sous les pressoirs depuis la première cuvée de son breuvage labellisé AOC de Bellet débouchée en l'an 2000. La propriété viticole de Bernard Nicoletti produit aujourd'hui 30.000 bouteilles par an pour un chiffre d'affaires de 300.000€ en 2010 - des facturations il est vrai un peu bonifiées par les ventes d'huile d'olives du domaine.

Mais ce célèbre retraité des travaux publics reconverti à la viticulture ne se contente pas des revenus de la production de ses 7 hectares de vignes et 2 d'oliviers. Il vient aussi d'opérer une phase d'imposants travaux sur le domaine : poussée par un manque de place du côté des chais, elle a donné naissance à une cave, une boutique et des salles de réceptions, d'une capacité de 30 à 120 convives.

L'objectif ? Accueillir les événements d’entreprises ou autres organisations locales, mais aussi attirer le touriste … Et exploiter jusqu'à la lie le potentiel « route des vins » de la destination Côte d'Azur. Bernard Nicoletti a donc présenté son offre de visite du domaine aux professionnels du tourisme le 14 janvier, dans l'espoir de vendanger large, en attirant autant les croisiéristes que les touristes logés sur place.

Un marché juteux qui pourrait encore élever le chiffre d'affaires; mais pas d'ivresse des sommets pour le viticulteur, qui admet tout de même que cette nouvelle activité devrait vite rentabiliser les travaux. Et point sur lequel l'entrepreneur n'hésite pas à faire sauter le bouchon : la diversification lui a permis d'embaucher une personne pour l'accueil des touristes, en plus du salarié qui s'occupe déjà des vignes.

Lucie Lautrédou