Impôts
ISF
 
 

««« Retour share
Moins d’ISF dans les Alpes-Maritimes l’an passé
Moins d’impact certes, mais plus de volume au vu des statistiques.

  Selon les services fiscaux (qui se basent pour des raisons de confidentialité sur les déclarations effectuées dans les villes de plus de 20.000 habitants et de plus de 50 redevables à l’ISF, soit 11 communes), 13.431 Maralpins se sont acquittés de l’ISF en 2009, contre 12.858 en 2008. Cette hausse de 4,5% s’explique notamment par la présence dans le classement de la ville de Mandelieu, qui n’était pas retenue en 2008.

Le patrimoine moyen déclaré
par les contribuables assujettis à l’ISF est lui en diminution de 2,8%, à 1,64 Ma (1,69 en 2008). Résultat : des recettes en baisse… En 2009, l’ISF moyen s’élevait à 5.644a, contre 6 .321a en 2008.

Monaco,
qui dépend fiscalement des Alpes-Maritimes pour l’ISF, reste la ville riche du département avec 443 contribuables qui se sont acquittés d’un ISF moyen de 12.665a pour un patrimoine de 2,36 Ma. Mais c’est à Nice que se concentrent le plus de contribuables assujettis : 5.111 personnes y ont déclaré un patrimoine de 1,55 Ma ou plus, et payé un impôt moyen de 4.837a. A Cannes, 2.339 contribuables débités en moyenne de 7.586a pour un patrimoine de 1,89 Ma ; 1.692 pour Antibes pour un montant de 4.852a (1,58 Ma de patrimoine déclaré), 665 personnes pour Le Cannet, 589 pour Grasse, 411 pour Menton.

Au niveau national, Neuilly remporte une nouvelle fois la Palme d’Or.

(Tribune Bulletin Côte d'Azur - Edition du 9 juillet 2010)