Aéroport
Nice
 
 

Service Palace pour l’aéroport de Nice
Pour répondre à un trafic affaires qui redécolle, l’aéroport niçois s’équipe d’un terminal de prestige.

  Salons cosy, bars, bureaux à la décoration «magazine», le Terminal Affaires, c’est d’abord une atmosphère, bien loin d’une simple salle d’embarquement. Normal, sa clientèle se composera de richissimes dirigeants ou de politiques pressés, matinée de quelques People voyageant en jets très privés dont certains sont de très gros porteurs, comme le Boeing 747 aménagé de l’Emir du Qatar, qui a commandé… un A380.

Ce trafic représente déjà 38.500 mouvements par an à Nice et à Cannes, situant la Côte d’Azur à la 3e place européenne pour ce trafic derrière Genève et Le Bourget. En mai, le Grand Prix de Monaco ou le Festival du Film sont de propices périodes, pour une aviation d’affaires qui ne connait plus la crise, avec au premier trimestre une hausse de 14,2 % de son trafic à Nice. Autant dire que les nouveaux lieux, aménagés sur les 1.500 m² de l’ancien terminal Corse, trouvent pleine justification.

Entièrement revu par le cabinet d’architecte niçois Cab pour un coût de 2,1 M€, sa décoration mêle le métal aux murales teintes rouges et marbre noir au sol. Chacun des trois opérateurs (Aviapartner, Map Handling et Swissport avec Swissport Executive) propose son propre espace de 300 m² revus en salons, bar et bureaux. Sont également présents les trois compagnies d’hélicoptères (Azur Hélicoptère, Heli Air Monaco et Heli Securité) et une bijouterie où la marque Tiffany s’expose sans pudeur. Car la dépense moyenne d’un passager VIP est de 2.000€/jour contre 100a pour un passager lambda.

(Tribune Bulletin Côte d'Azur- Edition du 7 mai 2010)

 
passer_annonce_legale_en_ligne
 
Détectez de nouveaux marchés:

marche_public_06_nice_cannes_antibes
 
telecharger_tribune_bulletin_cote_azur

Palmarès 2009:

creation_entreprise_greffe_nice

tribune_bulletin_06
 
n°521 du 29 janvier

annonce_legale_nice_cannes_antibes