Ecologie
Carros
 
 

La première «maison très passive» sort de terre à Carros
C’est une réalisation pilote de Vision Eco-Habitats, spécialiste des maisons intelligentes et économes.

la Située quartier des Plans à Carros, la villa Vision sort du lot par son architecture contemporaine. C’est aussi l’une des rares maisons certifiées "passives" de France. C’est enfin la vitrine du savoir-faire de la société Vision Eco-Habitats fondée en 2004 par Philippe Axmann (26 ans) qui veut devenir le spécialiste des maisons à la fois autonomes en énergie mais aussi intelligentes dans la gestion des fonctionnalités. «Elles ne consomment aucune énergie pour le chauffage ou la climatisation, et maintiennent une température constante de 21 à 23°C toute l’année», explique Victoric Bailleul, chargé de communication de la société. L’exemple azuréen, construit avec des matériaux à base de produits recyclables, parfaitement isolé, toise 145 m² et recueille l'air extérieur qui circule dans un tuyau enterré à 1,50 m dans le sol, selon le système dit «du puits canadien» : il chauffe ou se refroidit par géothermie passive, et sort de terre à une température de 15 °C environ. La maison affiche une consommation de 15 kWh/m²/an, soit un taux 30 fois inférieur à la moyenne et 3 fois moins qu'une construction BBC (basse consommation). Elle a été certifiée pour ses performances par le PassivHaus Institut de Darmstadt. Elle économise ainsi 4 tonnes de CO² par an, soit l'équivalent de 35.000 km parcourus en voiture... Un système domotique pilote l'éclairage, les volets roulants, mais aussi l'arrosage automatique du jardin, en fonction de divers paramètres. La lumière s'allume sur détection de mouvement, évitant dès lors tout gaspillage d'énergie. Les volets roulants sont, eux, abaissés ou relevés en fonction de la température et de la luminosité extérieures, mesurées par une station météo installée sur le toit. Les eaux pluviales sont récupérées et réutilisées pour les chasses d’eau et l’irrigation du jardin. La construction d'une maison passive représente un surcoût de 10%, soit environ 1.800 a/m², «surcoût amorti en seulement 5 ans grâce aux économies d'énergie», conclut Victoric Bailleul. Vision Eco-Habitats a déjà finalisé d’autres projets à Carros, La Gaude, Tourrettes-sur-Loup, mais aussi à Marseille et en Corse.

Michel Bovas

(Tribune Bulletin Côte d'Azur - Edition du 30 avril 2010)

 
passer_annonce_legale_en_ligne
 
Détectez de nouveaux marchés:

marche_public_06_nice_cannes_antibes
 
telecharger_tribune_bulletin_cote_azur

Palmarès 2009:

creation_entreprise_greffe_nice

tribune_bulletin_06
 
n°521 du 29 janvier

annonce_legale_nice_cannes_antibes