Sophia
Start-up
3D
 

SimplySim démocratise la simulation 3D
Microsoft soutient les jeunes informaticiens de Sophia dont la solution de simulation 3D en temps réel bouleversera le marché.

  Microsoft en rêvait, de jeunes diplômés de Polytech Nice-Sophia l’ont fait. Et le géant mondial du logiciel supporte à fond leur start-up qui devrait, avec ses solutions, rendre accessible la simulation 3D en temps réel. Le talent n’attend pas le nombre des années, et SimplySim va bousculer la conception 3D pour les jeux, l’industrie ou l’audiovisuel. Son produit «SimplyCube», commercialisé en juin, met dans les mains des développeurs professionnels ou amateurs un logiciel adaptable à n’importe quel ordinateur portable qui permet, après quelques heures d’apprentissage, de réaliser de très belles simulations.

Cette maîtrise d’une technologie réservée jusqu’ici à des professionnels usant de systèmes lourds a bluffé Microsoft : «En 2007, leur solution coïncidait avec l’axe stratégique établi par Bill Gates qui voulait rendre abordable l’utilisation de la 3D et la proposer via sa plate-forme Windows Azure accessible sur internet», raconte Julien Codorniou, directeur du développement et des partenariats de Microsoft France. Le géant américain soutient les start-up, ce fut déjà le cas à Sophia avec Keeneo (vidéo surveillance intelligente) et Seemage (documentation produit 3D) qui ont fait leur chemin depuis. Séduit par SimplySim, alors domiciliée dans l’incubateur PACA-Est, Microsoft a financé… Très vite, l’entreprise va cumuler les récompenses : Challenge Jeunes Pousses (2007), concours national de création d’entreprise (2008 et 2009). «Nos solutions jouent sur la simplicité d’utilisation, un très grand réalisme des images et une facilité d’exécution, avec des algorithmes 200 à 300 fois plus rapides que la concurrence», précise Nicolas Dalmasso, président de SimplySim et ingénieur en sciences informatiques, cofondateur avec Bertrand Copigneaux. Son logiciel SimplyCube fait varier en un seul clic une ombre, un courant d’air fait bouger une plante… L’apport du flou, d’un reflet, donne à l’image un réalisme surprenant. Un premier contrat a été signé il y a quelques semaines avec Orange Labs qui adopte la solution au Japon. SimplySim table sur un chiffre d’affaires de 250 Ka, et l’équipe pourrait être portée de 8 à 15 ingénieurs en 2011. Microsoft l’aide à une future levée de fonds auquel Cross-Atlantic Ventures, un fond de capital-risque d’amorçage basé à Boston, devrait souscrire. Les ouvertures d’un bureau à Paris et d’un autre à l’international sont également au programme d’ici 2012. Sophia tient peut-être là sa plus belle réussite d’entreprise pour 2010.

Michel Bovas

(Tribune Bulletin Côte d'Azur - Edition du 23 avril 2010)

 
passer_annonce_legale_en_ligne
 
Détectez de nouveaux marchés:

marche_public_06_nice_cannes_antibes
 
telecharger_tribune_bulletin_cote_azur

Palmarès 2009:

creation_entreprise_greffe_nice

tribune_bulletin_06
 
n°521 du 29 janvier

annonce_legale_nice_cannes_antibes