Texas Instruments
Université
Industrie
 

Texas Instruments à l’Université
L’ouverture de la Fondation partenariale aux industriels pourrait être élargie.

  Les soucis qui planent toujours autour de la filière microélectronique régionale ne doivent pas amoindrir un petit événement que représente l’arrivée de Texas Instruments France dans la Fondation partenariale de l’université, Dream-IT (oh le vilain nom!). En devenant «donateur» par la création d’une chaire à Polytech’Nice Sophia, c'est-à-dire en mettant à la disposition des doctorants pendant 3 ans et pour 30% de son temps un «TI fellow» («crème des ingénieurs» d’après Serge Miranda, président de la Fondation), Christian Tordo donne du poids à l’institution toute jeune (elle ne compte encore que 5 «fondateurs») et soumise à une vive concurrence de structures similaires, elles-aussi à l’affût de financements pour doper leur recherche appliquée.

La multinationale consolide et cautionne la filière en amenant de nouveaux sujets et projets d’enseignement comme de recherche dans la conception des circuits CMOS analogiques ou la nanoélectronique. Du même coup, l’UNSA (déjà très attendue des spécialistes pour l’expérience de virtualisation de carte d’étudiant sur téléphone NFC engagée à l’automne) voit son référencement s’améliorer auprès d’autres grands noms comme Google, Microsoft ou Apple, que Serge Miranda courtise assidûment pour sa Fondation. Non sans succès, puisque la firme de Bill Gates vient de lui notifier 30.000€ d’aides cette année pour un projet d’innovation-recherche mettant en jeu Ipad et Iphone.

Jacques Bruyas

(Tribune Bulletin Côte d'Azur - Edition du 16 avril 2010)

 
passer_annonce_legale_en_ligne
 
Détectez de nouveaux marchés:

marche_public_06_nice_cannes_antibes
 
telecharger_tribune_bulletin_cote_azur

Palmarès 2009:

creation_entreprise_greffe_nice

tribune_bulletin_06
 
n°521 du 29 janvier

annonce_legale_nice_cannes_antibes