Tourisme
Japon
Russie
 

Tourisme : Japon et Russie, regards «décalés» sur la Côte
Venus pour Rendez-Vous en France, ils découvrent une Riviera différente.

  L’image n’est pas souvent conforme à la réalité. Et les tour-opérateurs participant à Rendez-Vous en France à Nice l’ont constaté : «ce qui m’a le plus surpris lors d’un circuit Grasse, Antibes et Nice, c’est l’absence de grands bâtiments ou monuments qui ponctuent habituellement le paysage des grandes destinations touristiques», observe la jeune Japonaise Towa Kobayashi, du tour-opérateur Web Travel (Tokyo). Venue pour la première fois dans notre région, elle imaginait une sorte d’enfilade de villages pittoresques et charmants, s’égrenant depuis le golfe de Saint-Tropez jusqu’à Vence, habités par des peintres plus ou moins inspirés par la lumière... Si Cannes lui est apparue conforme à cette image de luxe et de glamour, elle est toute décontenancée par Nice : «c’est une grande ville avec les contraintes associées, bien loin de l’image idyllique.» L’hétérogénéité de l’offre hôtelière la surprend aussi: «Les Japonais sont habitués à la standardisation des chambres ; ici, du Mas Candille aux Belles Rives, la diversité des accueils tant dans leurs dimensions que dans leur décoration pour un même établissement peut perturber ma clientèle. Au Japon, les chambres sont très éclairées, ici elles misent sur la lumière extérieure, moins intensive.» David Morton, directeur général du tour-opérateur russe Danko (Moscou), porte quant à lui un regard plus sévère : «l’offre de l’hôtellerie niçoise n’est pas toujours conforme aux standards internationaux. Les hôteliers doivent faire des efforts dans l’accueil.» La comparaison avec l’Italie est édifiante. «Pour une offre hôtelière comparable, les Transalpins mettent en place des produits-séjours plus adaptés. Ils sont très attentifs à la demande de la clientèle, avec des prix plus que compétitifs. Cela se sait à Moscou. Et cela explique que je propose aujourd’hui dix fois plus de séjours en Italie qu’à Paris par exemple». Quelques observations pêle-mêle qui devraient faire réfléchir nos professionnels et institutionnels locaux, souvent ancrés sur la certitude d’être parmi les meilleurs.

Michel Bovas

(Tribune Bulletin Côte d'Azur - Edition du 9 avril 2010)

 
passer_annonce_legale_en_ligne
 
Détectez de nouveaux marchés:

marche_public_06_nice_cannes_antibes
 
telecharger_tribune_bulletin_cote_azur

Palmarès 2009:

creation_entreprise_greffe_nice

tribune_bulletin_06
 
n°521 du 29 janvier

annonce_legale_nice_cannes_antibes