Immobilier
CCI
Observatoire Immobilier
 

Immobilier : un marché du neuf en convalescence...

Bilan 2009 et perspectives 2010 pour l’Observatoire immobilier dela CCI, sur fond de sinistrose à peine voilée malgré des mesures gouvernementales unanimement saluées.

Pierre Laurent, Jean-Marie Edel et Laurent Trocmé.
Et lorsque l’on parle de sinistrose, il ne s’agit pas forcément du moral des professionnels, mais bien des chances, pour l’actif azuréen lambda, de trouver logement à son pied en accession.

la tendance 2009 était à la hausse (+41% par rapport à 2008), il ne faut pas perdre de vue les exécrables chiffres de l’année précédente. Sue la base d’une comparaison 2009-2007, l’augmentation se confirme à hauteur de 10%. Pas si mal, et sur le banc des professionnels un merci général au dispositif fiscal Scellier, qui a motivé 60% des ventes et a permis au secteur de sortir la tête de l’eau.

les mises en vente sont restées stables, la situation déficitaire du marché n’a pas changé, et le recul des stocks n’est pas du meilleur augure, avec des délais d’écoulement très courts. Et c’est bien d’une crise structurelle de l’offre, à laquelle il faudra trouver remède, dont souffre le marché du neuf. Pour Jean-Marie Ebel, directeur de l’Observatoire, «l’activité est soutenue aujourd’hui essentiellement par les investisseurs qui alimentent le parc locatif, puisque les biens vendus en Scellier constituent de l’immobilier d’usage.» Autre levier : une re-solvabilisation des ménages par la baisse significative des taux d’intérêt et autres mesures gouvernementales (doublement du prêt à taux zéro, Pass foncier…)

Communauté urbaine niçoise s’en sort bien, grâce à un programme local de l’habitat (PLH) ambitieux, pour un marché toujours tendu mais des offres à la hausse en 2009. La CASA, elle, souffre d’une offre en baisse de 17% par rapport à 2008, pour un stock amputé de 26% en un an. Inquiétant, et ce malgré une volonté politique évidente. Côté Cannes, le marché est étroit, en baisse régulière depuis 2003. L’offre aujourd’hui grimpe de 27% sans que le chiffre ne soit vraiment significatif, et le manque de dynamisme est avéré. Sur Pôle Azur Provence, seulement 102 mises en vente (-37%), et un stock en chute libre (124 logements neufs), qui en fait le marché le plus tendu du département. Enfin l’agglomération mentonnaise, où les ventes ont reculé, l’offre étant trop faible. Mais l’on connaît le problème récurrent de foncier sur cette zone, couplé à un manque flagrant d’orientation vers les actifs. Seul espoir : la future ZAC avec 200 logements à la clef…

déjà «fragile». La confiance des ménages n’est pas au top, ce qui ne pousse pas à l’investissement immobilier. Un frémissement qui reste cependant encourageant. Car comme le souligne Jean-Marie Ebel, «c’est l’attractivité et la survie de toute une région qui dépend de la bonne santé de l’immobilier.» Sans toit, point de salut.

 

REPERES

> prix au m²: -6% (niveau de 2005)
> prix moyen 06: 4.938€/m²
> pour 100.000€ investis: 20 m² en logement neuf
(contre 19 m² en 2008) … et celui de l’ancien positionné sur l’achat des actifs

Les tendances se suivent : en l’absence de ventes «coup de cœur», en particulier sur le secteur des résidences secondaires, l’activité se concentre sur le marché de la primo-accession.

En 2010, les prix ne devraient pas évoluer». Dixit Pierre Laurent, président de la FNAIM 06, après une année 2009 contrastée avec un premier semestre calamiteux et un second avec des prix en légère baisse qui a favorisé quelques acquisitions. «Cette année sera celle de la stabilisation, voire de la négociation…» Dans un marché de besoin. Et Pierre Laurent de regretter qu’aucune mesure ne vienne booster l’activité, comme pour le marché du neuf. «Nous sommes donc très prudents, mais relativement optimistes, car la demande est bien là.»

font la loi, d’où une tendance plutôt positive (+8% par rapport à 2008). «une preuve s’il en fallait que le neuf et l’ancien restent très liés». Côté prix, après un an de stabilité, la courbe s’infléchit et la baisse est sensible : 3.797a/m² moyen en 2009 contre 3.947a en 2008, soit –4%, et un budget plus «conforme» aux attentes des actifs.

Isabelle Auzias

REPERES

> prix au m²: -4%
> prix moyen 06: 3.797€/m²
> pour 100.000€ investis: 26 m² en logement neuf
(contre 25 m² en 2008) (Tribune Bulletin Côte d'Azur – Edition du 12 mars 2010)

 
passer_annonce_legale_en_ligne
 
Détectez de nouveaux marchés:

marche_public_06_nice_cannes_antibes
 
telecharger_tribune_bulletin_cote_azur

Palmarès 2009:

creation_entreprise_greffe_nice

tribune_bulletin_06
 
n°521 du 29 janvier

annonce_legale_nice_cannes_antibes