««« Retour share
journal n°740 - publié le 07/05/2014

Vert, c’est vert

En suivant le tapis… vert, avec ou sans chlorophylle.

Chic, le printemps est là et, en suivant le tapis vert (les banquiers, le jeu, le hasard…)  au rez-de-chaussée des Galeries Lafayette de Cap 3000. Voici que l’escargot entouré de pots d’aromatiques invite au tripotage qui parfumera mes mimines. Valérie Arboireau a encore laissé libre cours à l’imaginaire et se délecte d’ambivalence, portée par l’ouvrage superbe du médiéviste Michel Pastoureau qui s’est fort savamment penché sur les multiples approches de ce symbole de vie, de sève montante, d’espérance, fleurant toutefois l’Eve pas forcément repentie et les fées venues des forêts celtiques, avec Merlin et quelques magiques breuvages.

Association au Diable d’autant plus que le vert, teinture instable et dangereuse en ses émanations, ne plaidait guère sa cause face au bleu céleste.

 

Suivant le guide conteur de nuances et légendes, ouvreur de sens qu’est Eve Lafarge, médiatrice culturelle, on hume, on touche, on rêve, on découvre, au fil d’œuvres riches et variées.

Aquarelles délicieuses de Cat Caroff avec ses femmes acides, graciles, drôles et légères, photos de Julia Schmitt venues de Berlin nous parler de l’homme sauvage, un vieux relent de paganisme contemporain avec concours de barbes pour décrocher le demi-cochon des festivités.

Côté KKF, c’est la version urbaine, «sous le béton de l’herbe». On passe les grands pots de pigment, les cartes, l’optique chromatique, les trèfles tournoyant en all over, les poireaux tendance, les chimères végétales, une tête vanité dentellière et on tombe en arrêt, enveloppés du design sonore de Luc Martinez, devant la robe choux face à une fastueuse tenue d’opéra et à une coiffe non moins spectaculaire.

 

 

 



Liliane Tiberi

Vidéo Isabelle Auzias

 

 

 

Jusqu’au 21 juin aux Galeries Lafayette de Cap 3000.

Visites commentées de 11 à 20h,
les lundis, vendredis et samedis.