««« Retour share
journal n°736 - publié le 10/04/2014

Inauguration officielle pour le Crédit Mutuel

Nous vous avions présenté les locaux en avant-première, mais c’est cette semaine que l’agence de la rue Alexandre Mari a été baptisée en grande pompe.

Réception en Préfecture, de l’autre côté du pavé, où sociétaires, professions juridiques et du chiffre, cœur de clientèle de cette agence du Crédit Mutuel un peu particulière, élus et décideurs se sont retrouvés pour un moment partagé de convivialité et d’histoire.

«La banque qui ne veut pas se vendre au Qatar» était sur son 31 pour accueillir ses nombreux convives, venus admirer cet ancien cloître des Dominicains, petit bout d'un couvent grignoté par le palais de justice et les immeubles alentours, mais presqu’intact sur la partie désormais occupée par les équipes de Jean-Claude Soler.

 

Voûtes profondes, solides murs du XIIIe qui ont vu, en 1521, la célébration du mariage de Charles II, duc de Savoie, et de Béatrice du Portugal, un cloître /abandonné par les Frères en 1792 à la faveur d’une armée révolutionnaire française qui entre dans le Comté.

Oublié, et aujourd’hui redécouvert grâce à un Crédit Mutuel qui a voulu, en le réhabilitant avec goût, prolonger l’histoire.

 

Et Me Charles Schlub, président du Conseil d’administration, n’est pas peu fier d’offrir à «ses» sociétaires la plus atypique des 130 caisses que compte la Fédération méditerranéenne du Crédit Mutuel.

Sans émotion feinte, il salue le travail des artisans et invite à la visite, avec pour ambition «de devenir à terme la banque du vieux Nice, une banque de village, pour professionnels et particuliers, proche et disponible.» Un bond dans la ville et dans le temps.    

 

 

 

 

 

Isabelle Auzias