««« Retour share
journal n733 - publi le 20/03/2014

Actif Azur : une seconde vie pour nos ordinateurs

Depuis 1999, la socit antiboise allie maintenance informatique, insertion professionnelle et dveloppement durable.

Dans les ateliers d’Actif Azur les entrailles des ordinateurs sont percées à jour. Une dizaine de techniciens rafistolent PC et autres portables sur le carreau.

Plus d’un millier de machines passent chaque année entre les mains expertes de ces spécialistes du hardware. «Les ordinateurs nous sont donnés par des entreprises de Sophia Antipolis» explique Virginie Jacquet, directrice opérationnelle d’Actif Azur. Une fois réparés, ils sont revendus dans notre boutique.»A des prix attractifs, le but de l’entreprise étant aussi de réduire la fracture numérique : «nous sommes notamment aidés par le Conseil général pour vendre des ordinateurs aux collégiens qui en ont besoin.»

L’entreprise s’inscrit aussi dans une démarche écologique : non seulement les machines échappent à la destruction, mais les pièces défectueuses sont recyclées.

 

Actif Azur est une filiale d’Actif France, une structure créée au niveau national par des anciens d’IBM. Comme ses deux cousines nantaise et parisienne, l’entité antiboise s’est fixé un impératif  d’insertion. Actif Azur ne recycle pas seulement les machines, elle donne aussi un nouvel élan à ses salariés, «des gens au chômage depuis un certain temps ou en rupture de parcours».

Déjà familiers de l’informatique au moment de leur arrivée, ils passent en moyenne 17 mois dans l’atelier afin d'y développer leurs compétences. «A la sortie, la plupart d’entre eux trouvent du travail, se réjouit Virginie Jacquet. Le plus souvent en tant que technicien de maintenance ou gestionnaire informatique.»

 

A 43 ans, Son Pham Ninh est salarié d’Actif Azur depuis un an. Après avoir longtemps officié en cuisine, il s’est tourné vers le hardware : «j’ai beaucoup appris depuis que je suis ici, notamment sur la réparation des portables, qui est plus minutieuse. J’ai pu travailler pour plusieurs entreprises. Cela m’a permis de me faire connaître et d’avoir un bon réseau pour la suite.»

 

En proposant de prendre en charge l’aspect maintenance  et support utilisateur des sociétés, Actif Azur a ménagé une porte de sortie toute trouvée pour ses techniciens.

 

 

 



Pierre-Olivier Burdin

 



www.actif-azur.com