««« Retour share
journal n730 - publi le 27/02/2014

Appim : et de deux pour Daniel Sfecci

Tout juste rlu la tte de lorganisme, l'ex-futur prsident a dtaill sa stratgie pour augmenter la comptitivit de lindustrie locale

Conforté dans ses fonctions de président de l’Association des Partenaires pour la Promotion Industrielle Méditerranéenne (Appim) le 20 février dernier, Daniel Sfecci n’a pas souhaité s’appesantir sur le bilan de l’année écoulée: «je suis davantage intéressé par les orientations et ce qu’il reste encore à réaliser.» Son organisme peut tout de même s’enorgueillir d’une hyperactivité «avec plus de 40 actions menées en 2013». La plus emblématique, le salon Industria 2013, a réuni sur deux jours 1.200 participants à Cagnes.

 

L’industrie, secteur porteur dans les Alpes-Maritimes ?  Daniel Sfecci souligne l’importance du pôle : «notre branche a tout de même généré 10Mds€ de chiffre d’affaires en 2013. Nous sommes juste derrière le tourisme et ses 12Mds€.» Les entreprises locales recouvrent «la totalité du spectre industriel» avec toutefois une prédilection pour le secteur high-tech et l’industrie de pointe.

 

L’Appim a déjà élaboré son plan d’actions pour l’année à venir. En tête de liste, l’élargissement de sa base de compétences et de son influence. L’association souhaite «accueillir de nouveaux membres» et lorgne sur les frontières voisines du Var «afin d’initier un rapprochement». Fort de ses 120 entreprises adhérentes, l’organisme en appelle également à plus de transversalité et de synergie avec les autres acteurs de l’industrie territoriale.

 

En quête de notoriété, l'Appim compte promouvoir l’industrie azuréenne au-delà de son territoire avec des participations programmées au RIST de Valence et au SIANE de Toulouse. «Donnons de la visibilité à l’industrie méditerranéenne et prouvons qu’on ne fait pas que bronzer sur la Côte d’Azur» harangue Daniel Sfecci, toutefois conscient «que l’industrie souffre aussi d’un déficit d’image».

 

Rayon nouveautés, le Trophée Innovation et Efficacité Energétique fera son apparition cette année en partenariat avec EDF Entreprises : il récompensera les entreprises innovantes en la matière ou dans le domaine des énergies renouvelables. Enjeu écologique et bien sûr économique, puisque que la maîtrise de ces coûts induit une hausse de compétitivité... Le cercle vertueux dans sa quintessence.                         

 

 

 

Pierre-Olivier Burdin