««« Retour share
journal n°727 - publié le 06/02/2014

Premiers lauréats pour le label Cuisine Nissarde

Remis au goût du jour par l'Office du tourisme, le sésame a été officiellement décerné à 17 restaurateurs ce 3 février.

Chez eux, on ne trouvera pas de pommes de terre dans la salade niçoise. Promus de fait au rang de défenseurs de la tradition, les établissements récompensés ont été sélectionnés par l'Office du tourisme et des congrès niçois, qui renforce ses démarches de labellisation dans des domaines divers et variés.

Concernant les fourneaux, l'Office a donc souhaité remettre sur le devant de la scène l'appellation «Cuisine Nissarde, le respect des traditions», née à la fin du siècle dernier sous l'impulsion de l'UDOTSI et de la Capelina d'Or. Objectifs : «sauvegarder, promouvoir et perpétuer la cuisine niçoise, dont la renommée est internationale».

Nice n'est-elle pas la seule ville française, avec Lyon, à avoir une gastronomie bien identifiée? Probablement, comme l'a d'ailleurs rappelé Christian Estrosi en remettant ce label: «la cuisine parisienne n'existe pas, pas plus que la cuisine bordelaise ou strasbourgeoise.»

 

Oui, mais comment l'obtient-on, ce fameux label ? C'est donc l'Office du tourisme qui s'en charge, grâce au Comité technique qu'il a mis en place : les experts (des «professionnels» et des «spécialistes» de la cuisine niçoise) ont validé 26 recettes traditionnelles. Les titulaires du label s'engagent à cuisiner au moins trois de ces spécialités en respectant scrupuleusement les recettes listées.

Des recettes de la mère Barale, de Jacques Médecin, ou... de l'arrière-grand-mère, comme chez Acchiardo, l'incontournable de la rue Droite fondé en 1927 (notre vidéo).

 

Autres établissements certifiés nissarts dans la vieille ville : L'Escalinada,  A'Buteghinn'a, Lu Fran Calin, La Table Alziari, Le Gaglio, Le Marché et Le Safari. Pas très loin : La Socca d'Or, Les Garnuches et Lou Bistrot Nissart, et en remontant vers le centre-ville Lou Balico, La Maison de Marie, Restaurant Luc Salsedo, La Cantine de Lulu.

Au nord, la Brasserie de l'Union et enfin, seul «titulaire» sur les collines, l'Auberge de l'aire Saint-Michel.

 

17 restaurants qui apposent désormais le logo dédié sur leur devanture, qui seront rejoints par d'autres établissements dès le mois de mai, puisqu'une nouvelle session d'attribution du label «Cuisine Nissarde» est programmée avant la saison...

 

 

 

 


Lizza Paillier