««« Retour share
journal n°726 - publié le 30/01/2014

Jérôme Brémond aux commandes


La saison des passations s'est clôturée à Nice ce 28 janvier au Plaza, où Ferjani Neffati a cédé la présidence à Jérôme Brémond à la tête de la Jeune Chambre Economique Nice Côte d'Azur.

 

L'an passé, durant la mandature du "Monsieur financement d'entreprise" de la CCI, la JCE niçoise a fêté son 60e anniversaire, rassemblant près de 150 convives. Mais la raison d'être des Jeunes Chambres, c'est aussi (et surtout) l'action citoyenne.

En 2013, la commission Cross'Créa, de dimension nationale, a permis de présenter la création d'entreprise aux élèves du lycée professionnel Magnan. Une année rythmée par trois cocktails-débats ou encore l'inauguration de l'exposition Made in Côte d'Azur, qui présentait les réussites entrepreneuriales niçoises, et surtout, deux commissions dédiées au développement durable et au gaspillage alimentaire.

 

Justement, ces deux thèmes seront cette année encore au cœur de l'action de la JCE niçoise. Une commission sera dédiée à l'orientation professionnelle des jeunes, une autre à un prix de la création d'entreprise en collaboration avec le Rotary.

 

Mais 2014 sera d'abord l'année «Toile de verre», une action nationale de la Jeune Chambre Economique française, qui permettra de recenser sur une même application les informations concernant l'éco-responsabilité, qu'il s'agisse de sites de partage de voitures ou de recyclage de vêtements.

Concernant le gaspillage alimentaire, Jérôme Brémond et son équipe prévoient, au mois de mai, une action en partenariat avec les Toques Brûlées sur le Cours Saleya, avec pour objectif de mettre en place un label «doggy bag» pour inciter les restaurateurs niçois à développer cette pratique, répandue dans les pays anglo-saxons mais encore peu usitée chez nous.                                        

 

 

                                                              

 

Lizza Paillier