««« Retour share
journal n°725 - publié le 23/01/2014

JCE : le bassin cannois en quęte de liberté(s) sous le mandat Tabore


Liberté d'entreprendre, liberté économique et liberté sociale : Julien Tabore, 57e président de la Jeune Chambre Economique de Cannes-Le Cannet-Mandelieu, est un jeune élu heureux : à l'unanimité, il a été choisi par ses troupes qui s'étoffent un peu plus d'année en année sous la dynamique impulsion des bureaux successifs. Sous le précédent mandat, Patrick Peirin s'était déjà montré habile recruteur...

 

La passation de pouvoir ? Dans l'allégresse, l'amitié et l'envie de faire avancer la collectivité toute entière, comme à l'accoutumée. Relax et surboostée. Et à Cannes ce 18 janvier, malgré les intempéries, l'auditorium de l'Eden était comble pour la réception des insignes: la journée, consacrée à la formation des adhérents Jeune Chambre de la région PACA, a rassemblé quelque 120 membres, de fait invités à l'avènement du président Tabore, rejoints par les représentants des autres JCE locales.

Applaudissements fournis devant le bilan 2013, accueil chaleureux des intronisées de frais (Tifène Bagès et Ludwine Aubert), rappel aux traditions et cap sur l'avenir, avec cette thématique de la liberté fortement orientée vers le monde économique au sens large.

 

Pour Julien Tabore, "la liberté est une vision fondée sur notre credo, elle est naturelle pour les JCE. Elle est aussi couplée à une vision de la jeunesse dans sa globalité. Nous voulons croire en notre avenir, nous voulons donner un sens à l'action, nous voulons plus de justice économique. Nous voulons que chacun trouve son propre rayonnement... et en fasse profiter les autres." Une belle définition de la collectivité déclinée à l'échelle d'un territoire.

 

Fiscalité, cinéma, sport, affaires, communication ou patrimoine, "soyons dès à présent les artisans de demain" scande le président Tabore.

 

 

 

 

 


Isabelle Auzias