««« Retour share
journal n°720 - 12/12/2013
Le CJD Nice Côte d’Azur a fêté ses 50 ans
Et n’a pas lésiné : le 27 novembre dernier, c’est au Negresco que les agapes ont eu lieu.

CJD comme Centre des Jeunes Dirigeants : la plus ancienne association patronale de France, créée en 1938.

L’antenne niçoise, elle, a donc célébré un demi-siècle d’existence, et les participants étaient au rendez-vous : anciens et actuels JD, past présidents, les hautes instances nationales, celles des principales antennes de PACA,  et également des extérieurs, conjoints ou amis.

Au total, ils étaient plus de 160 réunis dans le plus célèbre des palaces niçois.

 

Avant de faire tourner les serviettes, trois ateliers leur avaient été concoctés : «Consommer autrement», animé par Pierre Ippolito avec Nathalie Garelli-Milius (ACTA Consult) et les co-fondateurs de Bread (boulangerie responsable, Nice) Benoît Bragoni et Jean-Baptiste Todesco. Arnaud Ruff s’est chargé du «Plaisir au travail» avec Jean-Claude George et Marc Raiola en grands témoins, alors que Lydie Brémond, future présidente du CJD Nice, a animé l’atelier «Tous salauds de patrons», inspiré du livre éponyme de Julien Leclerq, atelier débriefé par le président du CJD France Christophe Praud (notre vidéo).

Autre temps fort, la conférence de Philippe Gabillet, auteur de L’éloge de l’optimisme, qui aura sans nul doute captivé les foules.

 

L’optimisme, justement le thème de la mandature d’Isabelle Bour, qui s’achèvera l’été prochain.

Et une soirée à l’image de la présidente : généreuse, drôle, émouvante aussi, qui s’est poursuivie dans le salon royal avec, après un dîner signé Jean-Denis Rieubland, un concert du groupe niçois Spyglass, 100% rock'n'roll sous les ors de la rotonde.

Oui, 50 ans, ça se fête.

 

 

 

 

 


Lizza Paillier