background image
l
Vendredi 20 d¨¦cembre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
3 l
e printemps approche, on se
rel¨¨ve les manches. Catherine
Ramon et consorts pr¨¦sentent leur
Young Entrepreneur School (YES)
¨¤ Sophia, une ¨¦cole diplmante pour
futurs serial patrons. L¡¯universit¨¦ n¡¯est
pas en reste : la fondation Unice lance
son deuxi¨¨me appel ¨¤ projets pour d¨¦ni-
cher les p¨¦pites de demain, dot¨¦ par les
entreprises adh¨¦rentes et les collectivit¨¦s
de 30.000 pour amorcer les initiatives
jug¨¦es les plus p¨¦rennes.
A l¡¯heure o¨´ les forces consulaires
s¡¯¨¦chinent ¨¤ promouvoir l¡®achat de proxi-
mit¨¦, la CDAC (commission d¨¦partemen-
tale d¡¯am¨¦nagement commercial) octroie
26.000m suppl¨¦mentaires ¨¤ Cap 3000.
L¡¯investissement ? Entre 300 et 400M,
de quoi garder quelques atouts face au
Polygone Riviera cagnois qui sort douce-
ment de terre. Par courrier, les ¨¦lus de la
CASA, Jean Leonetti en t¨ºte, s¡¯inqui¨¨tent de la pr¨¦-
servation du site de feu Texas Instruments sur la
commune de Villeneuve-Loubet. Pour ¨¦viter juste-
ment toute intrusion commerciale et/ou immobi-
li¨¨re, et y garantir le retour d¡¯activit¨¦s industrielles
ou associ¨¦es. Une strat¨¦gie payante.
Exit le pr¨ºt ¨¤ taux z¨¦ro, et c¡¯est toute la fili¨¨re
qui trinque : quid des constructions programm¨¦es,
et donc de l¡¯avenir du BTP ? Quid des diff¨¦rents
projets sur les logements vacants ? Les taux ont
beau demeurer historiquement bas, on est loin
d¡¯Arcole dans les agences¡­ Le conseil du mois :
c¡¯est le moment de ren¨¦gocier son pr¨ºt. Beaucoup
l¡¯ont suivi.
Pendant ce temps, ¨¤ la CCI, c¡¯est atelier
travaux manuels : les startups identifi¨¦es comme ¨¤
fort potentiel ont droit ¨¤ une parenth¨¨se r¨¦cr¨¦ative
grce ¨¤ leur nouveau club PPP (PME Performance
Plus). Au programme, d¨¦coupage, pliage, percus-
sion entre cerveaux gauche et droit, on appelle a
l¡¯innovation organisationnelle, on ne sait pas vrai-
ment ¨¤ quoi a sert, mais a ne peut pas faire de
mal, pour peu qu¡¯on sache se servir d¡¯une paire de
ciseaux. Pour celles et ceux qui pr¨¦f¨¨rent les plai-
sirs du palais, rendez-vous ¨¤ la case Carnaval 2014,
avec un th¨¨me f¨¦d¨¦rateur : la gastronomie. Apr¨¨s
une ¨¦dition 2013 qualifi¨¦e de satisfaisante mal-
gr¨¦ un climat pourri (le Roi a m¨ºme failli ¨¦chapper
¨¤ sa cr¨¦mation) et une conjoncture naus¨¦abonde.
On parle de 30 ¨¤ 33M de retomb¨¦es (ce sont en
fait les chiffres 2012 report¨¦s). Et a n¡¯est effecti-
vement pas si mal. Mais il y a mieux : avec 5Mds
de chiffre d¡¯affaires ¨¤ l¡¯export, PACA se place sur
la troisi¨¨me marche du podium des r¨¦gions fran-
aises (chiffres INSEE). Hip hip hip¡­
YES, we can
Quoi de neuf
cette semaine ?
LE CHIFFRE
2/3
C¡¯est la proportion de chefs d¡¯entreprises qui
n¡¯entrevoient aucune am¨¦lioration pour leur
propre activit¨¦ avant 2015, d¡¯apr¨¨s l¡¯enqu¨ºte
r¨¦alis¨¦e par l¡¯IFOP pour FIDUCIAL (barom¨¨tre
des TPE - 4e trimestre 2013). 58% des patrons
de TPE affirment n¡¯avoir aucune id¨¦e de quoi
sera faite 2014, n¡¯¨¦mettant aucune hypoth¨¨se
sur la marche pr¨¦visionnelle de leur activit¨¦.
6% des employeurs actuels pr¨¦voient d¡¯aug-
menter leurs effectifs quand 14% misent sur
une diminution de leur personnel. Quant aux
TPE sans salari¨¦, 3% seulement envisagent de
franchir le pas pour devenir employeur. Jamais
¨¤ pareille ¨¦poque les projections n¡¯avaient ¨¦t¨¦
aussi pessimistes.
L'AUTRE CHIFFRE
95%
L¡¯objectif des Emplois d¡¯Avenir est quasiment
atteint dans les Alpes-Maritimes avec, au 15
d¨¦cembre, 1.055 contrats sign¨¦s, soit 95,3%
de l¡¯objectif annuel 2013 (fix¨¦ ¨¤ 1.107). 840
l¡¯ont ¨¦t¨¦ dans le secteur non marchand, 215
dans le secteur marchand. 90% des b¨¦n¨¦fi-
ciaires sont des jeunes d¡¯un niveau de quali-
fication inf¨¦rieur au bac et 10% sont r¨¦sidents
d¡¯une ZUS. 23% des contrats sign¨¦s sont des
CDI, 26% des CDD de trois ans et 52% des
contrats de moins d¡¯un an.
Si les objectifs quantitatifs sont proches d¡¯¨ºtre
atteints, en termes qualitatifs la professionna-
lisation des jeunes recrut¨¦s demeure l¡¯axe
principal poursuivi par le dispositif Emplois
d¡¯Avenir, qui a pour vocation de permettre un
retour ou une entr¨¦e dans l¡¯emploi p¨¦renne.
Mars
Avril
La r¨¦tro 2013
La r¨¦tro 2013
En forme, Philippe Bresson : l¡¯¨¦b¨¦niste
d¡¯art niois s¡¯en va exposer sa collection de
tables basses bois/m¨¦tal ¨¤ Duba.
C'est aussi de l'export...
x
En panne, la Glaci¨¨re rouvre ses portes
aux d¨¦chets inertes dans un inqui¨¦tant silence
et pour un temps limit¨¦. Et apr¨¨s ?
Bon anniversaire au Carlton, 100 ans
de luxe et de glamour sur la Croisette,
et au P¨¨re Gil Florini, d¨¦j¨¤ 30 ans ¨¤ Utelle.
L
N La vid¨¦o : Stationnement intelligent,
rien n¡¯est vraiment gagn¨¦, mais on essaie, et on
y arrivera ... Test en direct live d'une Auto Bleue.
top ou encore ? Ce sera encore
pour Jean-Lou Blachier,
m¨¦diateur national des mar-
ch¨¦s publics, qui ne m¨¦nage
pas ses efforts ni ses aller-
retour pour rencontrer les PME en
difficult¨¦s face ¨¤ un grand compte
public. Un arbitrage qui fait du bien
sur le terrain, et qui rassure quant
aux possibilit¨¦s d¡¯obtenir quelques
miettes sur les appels d¡¯offres.
D¡¯autres initiatives naissent des
temps difficiles : comme le col-
lectif AvEC, r¨¦unissant avocats et
experts-comptables au chevet de
l¡¯entreprise, qui va s¡¯associer aux
forces du CIP (centre d¡¯information
sur la pr¨¦vention des risques) pour
¨¦pauler et orienter les patrons en
d¨¦sarroi.
Jean Leonetti et Richard Camou
sont ¨¤ Paris, chez Arnaud Montebourg. Les sala-
ri¨¦s de Texas, ¨¤ Villeneuve, sont dans la rue. L¡¯ac-
compagnement ¨¤ l¡¯emploi, ils n¡¯y croient gu¨¨re,
tout au moins de la part de la bote. Les collec-
tivit¨¦s, elles, se bougent. Les entreprises locales
aussi, et viennent faire leur mercato sur les cendres
de TI. Le Club Business 06 veut lui-aussi sa part
d¡¯industrie, et organise une conf¨¦rence sur le
th¨¨me d¡¯une ¨¦conomie industrielle durablement
conqu¨¦rante, avec Jean-Pierre Savarino, fonda-
teur de l¡¯APPIM, en grand t¨¦moin. Il est vrai que
2013 sera l¡¯ann¨¦e d¨¦di¨¦e pour toutes les CCI de
France. Mais en technopole, la performance peut
se nicher ailleurs : esioox.com, startup sophipoli-
taine sp¨¦cialis¨¦e dans l¡¯¨¦change, l¡¯achat ou la vente
via internet de ch¨¨ques cadeaux, finalise une belle
lev¨¦e de fonds aupr¨¨s d¡¯Arkeon Gestion. 500.000
pour renforcer son d¨¦veloppement national.
En avril, Tribune-Bulletin annonce l¡¯arriv¨¦e
d¡¯IKEA aux abords du Grand Stade. Le monde
politique local d¨¦ment d¨¨s le lendemain dans notre
sacro-saint quotidien, avant d¡¯en faire publique et
grandiloquente annonce une semaine plus tard ¨¤
l¡¯ensemble des m¨¦dias. Va comprendre, Charles¡­
IKEA s¡¯octroie officiellement 50% de l¡¯¨¦co-quartier
Saint-Isidore. Le syndicat du meuble s¡¯inqui¨¨te.
Les avocats aussi : qu¡¯est-ce donc que cette
loi de transparence de la vie publique qui ferme-
rait ¨¤ certaines professions (dont la leur¡­ et la
ntre) la porte sur la vie politique ? Mme le Bton-
nier Mouchan, ¨¤ Nice, s¡¯insurge : les avocats,
professionnels du droit, soumis ¨¤ une d¨¦ontologie
stricte, pourraient-ils devenir indignes de la R¨¦pu-
blique ? Peu d¡¯imm¨¦diates ripostes ct¨¦ gouver-
nement, en pleine campagne de lancement de ses
Contrats de g¨¦n¨¦ration et autres Emplois d¡¯avenir.
Dans le 06, politique oblige, l¡¯accueil sera mitig¨¦.
Tout le contraire d¡¯Anth¨¦a : sous la baguette de
Daniel Benoin, le th¨¦tre antibois a su motiver son
public, et m¨ºme les entreprises via son club d¨¦di¨¦.
C¡¯¨¦tait ambitieux, et c¡¯est r¨¦ussi.
Quand l¡¯info va plus vite que la com¡¯¡­
N La vid¨¦o : IKEA ¨¤ Nice, un poisson d'avril ?
La r¨¦ponse de Stephan Vanoverbeke (IKEA France)
En forme, Lafage Transactions (Nice)
remporte le convoit¨¦ titre (2012) de l¡¯agence Cen-
tury 21 la plus performante de France. Alors oui,
l¡¯immobilier va mal, mais dans le super luxe, il reste
quelques belles ventes¡­
x
En panne, le Vista Palace entre dans la
tourmente. Charges non honor¨¦es, manquement
¨¤ la s¨¦curit¨¦ des salari¨¦s, a sent le roussi sur les
hauteurs de la Principaut¨¦.
Bon anniversaire ¨¤ Agribio 06,
30 ans pour l¡¯association de promotion et de
d¨¦veloppement de l¡¯agriculture biologique.
S