background image
l
Vendredi 13 d¨¦cembre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
2 l
es temps pr¨¦sents, la
presse se fait l¡¯¨¦cho d¡¯un
sentiment que chacun
peroit. Cela veut dire
que ce ras-le-bol fiscal que
tout un chacun ressentait
dans son for int¨¦rieur sans
trop l¡¯ext¨¦rioriser se cristal-
lise comme ¨¦tant le souci
de tous. Aussi, notre soci¨¦t¨¦
est en proie ¨¤ la crispation, ¨¤
l¡¯exasp¨¦ration et, d¨¦sormais,
¨¤ la col¨¨re. La fiscalit¨¦ est
devenue le carburant de cette
machine cr¨¦atrice de fronde.
La situation actuelle laisse
peu de place ¨¤ l¡¯optimisme
et il se cr¨¦e un climat d¡¯acca-
blement qui emp¨ºche de se
projeter dans un avenir meil-
leur. A ce premier constat s¡¯ajoute un sentiment de
plus en plus pr¨¦gnant qui est, d¡¯une part, de l¡¯uti-
lisation de nos impts et, d¡¯autre part, de d¨¦ter-
miner ¨¤ qui profite l¡¯argent public. La liste des
gaspillages d¨¦nonc¨¦s (sans ¨¦tiquettes politiques...)
chaque ann¨¦e par la Cour des comptes est longue,
et la mauvaise gestion des fonds publics n¡¯est pas
perdue pour tout le monde. Nul n¡¯ignore les abus,
les prodigalit¨¦s et extravagances et, jusqu¡¯¨¤ peu,
on s¡¯accommodait de la gabegie. Auparavant,
l¡¯argent public n¡¯appartenait ¨¤ personne, mais
maintenant que le seuil de l¡¯inacceptable pointe,
on prend conscience que cet argent est celui de
chacun d¡¯entre nous. De ce fait, les citoyens sont
de plus en plus exigeants et veulent autre chose
qui rel¨¨ve de l¡¯utile et de l¡¯absence de fioritures.
> Donner du sens
¨¤ sa contribution fiscale
Pour le contribuable, la d¨¦pense publique doit
ainsi s¡¯inscrire dans une d¨¦marche ressentie
comme juste. L¡¯utilisation des fonds publics doit
procurer de la satisfaction, correspondre ¨¤ la r¨¦a-
lisation de ses int¨¦r¨ºts ¨¤ court et long termes, sti-
muler sa confiance et lui permettre de consid¨¦rer
ses objectifs comme ¨¦tant possibles. Ainsi, parce
que la crise financi¨¨re et ¨¦conomique a un impact
direct et r¨¦el pour chacun de nous, la notion de
solidarit¨¦ a plus de sens que jamais.
Les associations sont pr¨¦cis¨¦ment les lieux
o¨´ chacun des participants peut acc¨¦der ¨¤ une
d¨¦marche commune, expliquant ainsi la part
importante et grandissante qu¡¯elles prennent dans
notre soci¨¦t¨¦. Face au matraquage fiscal, le contri-
buable peut donc redonner
du sens ¨¤ sa contribution aux
finances publiques. En effet,
les associations reconnues
d¡¯utilit¨¦ publique, les fonda-
tions et les fonds de dotation
peuvent, en ¨¦change d¡¯un
don, remettre un reu fiscal
qui permettra une r¨¦duction
d¡¯impt. Les particuliers
b¨¦n¨¦ficient d¡¯une d¨¦duction
¨¦gale ¨¤ 66% du montant de
leur don, dans la limite de
20% de leur revenu impo-
sable. Les fondations, quant
¨¤ elles, permettent que le don
puisse s¡¯imputer ¨¤ hauteur
de 75% sur l¡¯ISF. Mais, si l¨¤
r¨¦side encore une source de
foi en l¡¯avenir, encore faut-il
que la femme de C¨¦sar soit irr¨¦prochable ! Les
donateurs ont besoin d¡¯avoir confiance dans les
associations qui collectent leurs dons. Etre clai-
rement inform¨¦ des valeurs et missions est pri-
mordial, tout autant que la pr¨¦sence de facteurs
d¨¦terminants et purement mat¨¦riels pour valider
la transparence, la qualit¨¦ d¡¯utilisation des dons.
Au del¨¤ de la concurrence qui peut exister entre
elles sur tel ou tel sujet de soci¨¦t¨¦, les associations
se doivent d¡¯¨ºtre professionnelles, de renforcer
leurs liens avec la soci¨¦t¨¦ civile et de p¨¦renniser
leurs sources de financement. En effet, la conjonc-
tion de plusieurs facteurs (d¨¦centralisation des
aides publiques, crise actuelle, des collectivit¨¦s
locales ne pouvant plus se substituer au finan-
cement initial de l¡¯Etat) conduit in¨¦luctablement
¨¤ la baisse des ressources du secteur associatif.
Ces probl¨¨mes de tr¨¦sorerie ne trouveront leur
¨¦pilogue que dans la privatisation des ressources.
Pour faire face, les associations doivent recher-
cher des comp¨¦tences pr¨¦cises de faon durable,
que ce soit par l¡¯embauche de personnel qualifi¨¦
mais aussi en attirant des b¨¦n¨¦voles ayant non
seulement la bonne volont¨¦ mais aussi la capa-
cit¨¦ ¨¤ mener les projets. Le d¨¦veloppement d¡¯une
d¨¦marche qualit¨¦ est donc ¨¤ l¡¯ordre du jour. Il
faut ¨¦galement fid¨¦liser les donateurs autour des
actions et de leurs financements, et ce en envoyant
des lettres d¡¯informations, en t¨¦moignant chez les
partenaires, en ¨¦tant pr¨¦sents et visibles lors de
salons et en rassemblant les donateurs lors de
chaque manifestation.
Autant de vecteurs de confiance qui passent par
les bonnes pratiques, l¡¯¨¦thique, le respect des
r¨¨gles et le contrle. A bon entendeur¡­
Agenda
Rep¨¨res
Rep¨¨res
> Le 16 d¨¦cembre ¨¤ Sophia : Bien-¨ºtre au tra-
vail, performance et responsabilit¨¦ de l¡¯entreprise,
after work organis¨¦ par la commission Emploi-for-
mation de Telecom Valley, anim¨¦ par Philippe de
Gibon, fondateur et directeur g¨¦n¨¦ral de Convers
Telemarketing. Gratuit mais inscription obligatoire.
> Le 17 d¨¦cembre ¨¤ Antibes : Atelier auto-entre-
preneur de la CCI, qui est concern¨¦, descrip-
tion et explication du statut d¡¯auto-entrepreneur.
Participation 35. De 13h ¨¤ 15h30 ¨¤ la Maison
des Entreprises, 42, avenue Robert Soleau. Ins-
cription et infos mde.antibes@cote-azur.cci.fr et
0800.422.222
> Le 17 d¨¦cembre ¨¤ Nice : Le tourisme, une
valeur sre, conf¨¦rence ¨¤ l'initiative des Chambres
de commerce italiennes de Nice et de Cuneo. A
partir de 19h au Boscolo Exedra. Infos et inscrip-
tion www.ccinice.org
> Le 19 d¨¦cembre ¨¤ Nice : Qu¡¯est qu¡¯un droit
religieux ? Quelques r¨¦flexions ¨¤ la lumi¨¨re du droit
talmudique, par Franois-Xavier Licari, matre de
conf¨¦rences ¨¤ l¡¯Universit¨¦ de Lorraine. A 17h au
Campus Trotabas, amphi Bonnecarr¨¨re (villa Pas-
siflore).
> Le 19 d¨¦cembre ¨¤ Sophia : Les Fablabs comme
cr¨¦ateur d¡¯activit¨¦ et d¡¯emploi dans les territoires,
quels business models ? 63e petit-d¨¦jeuner du
cycle Innovation & Connaissance. De 8h30 ¨¤ 10h
¨¤ SKEMA, salle 278. Entr¨¦e gratuite mais inscrip-
tion en ligne obligatoire.
> Le 19 d¨¦cembre ¨¤ Nice : Economie et politique
locale, pl¨¦ni¨¨re du Centre des Jeunes Dirigeants
de Nice avec la JCE Nice Cte d'Azur, en pr¨¦-
sence de repr¨¦sentants de la CCI, la M¨¦tropole et
l'UPE 06. A 19h ¨¤ la CCI, 20 boulevard Carabacel.
Inscription cjdnice06@gmail.com
Avis d'expert >
Dons et cotisations
aux associations, un moyen d¡¯optimiser
sa fiscalit¨¦¡­ mais pas uniquement
L¡¯¨¦pineux sujet de la fiscalit¨¦ continue d¡¯¨¦nerver les contribuables,
des m¨¦nages aux entreprises, qui pointent du doigt l¡¯ex¨¦cutif et ses pratiques douteuses.
Face ¨¤ ce ras-le-bol g¨¦n¨¦ral, Michel Cibelly, dirigeant du groupe d¡¯expertise-comptable
et de commissaires aux comptes ¨¦ponyme, propose d¡¯optimiser sa fiscalit¨¦
en se tournant vers les associations.
L
Carnet
La Jeune chambre ¨¦conomique,
pour clturer l¡¯ann¨¦e, a organis¨¦ le 5
d¨¦cembre dernier une grande conf¨¦-
rence consacr¨¦e aux r¨¦seaux intelli-
gents, dans les locaux de la bien nom-
m¨¦e Nice Grid ¨¤ Carros. D¨¦mo d¡¯une
demi-heure sous la conduite d¡¯ERDF
¨¤ l¡¯appui, les jeunes troupes ont pu
appr¨¦cier les perspectives ¨¤ court
terme en mati¨¨re de performance et
de gestion ¨¦nerg¨¦tiques, et ce en plein
cur d¡¯une Eco-vall¨¦e d¨¦di¨¦e. ERDF
l¡¯a r¨¦affirm¨¦ pour l¡¯occasion, d¡¯ici
2020, l¡¯ensemble des foyers abon-
n¨¦s devrait disposer de compteurs
intelligents, et ainsi mieux g¨¦rer leur
consommation quotidienne.
> JCE M¨¦tropole : en avant les smart grids
D¨¦sormais, l'int¨¦gralit¨¦
de notre agenda
sur : www.tribuca.fr
q
> Michelle D a ¨¦t¨¦ ¨¦lue pr¨¦sidente de la JCE
ASA (Antibes-Sophia) lors de l'assembl¨¦e g¨¦n¨¦-
rale ¨¦lective du 5 d¨¦cembre dernier. Elle suc-
c¨¨de ¨¤ Mickal
Hageman, et
entend placer
ses actions sur
les secteurs de
la pr¨¦servation
de l'environne-
ment au sens
large, l'emploi,
l'¨¦conomie et
la prospection
¨¦conomique du
territoire. Plus
anecdotiquement, elle est devenue la 50e pr¨¦si-
dente de la JCE antiboise pour ce mandat 2014.
> Danielle Chabaud a ¨¦t¨¦ ¨¦lue maire de Roques-
t¨¦ron. Des ¨¦lections anticip¨¦es suite au d¨¦c¨¨s
d'Andr¨¦ Roumagnac.
> Fabienne Gastaud ¨¤ l¡¯honneur : la direc-
trice g¨¦n¨¦rale de WIT a reu ce 12 d¨¦cembre les
insignes de Chevalier dans l¡¯Ordre national du
m¨¦rite au titre du minist¨¨re du Redressement pro-
ductif, qui salue ainsi son action pour la matrise
des ¨¦nergies et du d¨¦veloppement durable.
> Jacques Frossard a ¨¦t¨¦ nomm¨¦ directeur
r¨¦gional de RFF pour la r¨¦gion PACA. Auparavant
directeur de territoire de production Nord-Est-
Normandie, il remplace Marc Svetchine, qui prend
de nouvelles fonctions au sein du groupe SNCF.