background image
l
Vendredi 6 d¨¦cembre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
4 l
(suite de la page 4)
Point conjoncture
Point conjoncture
L'analyse de Christiane Navas
La reprise joue l¡¯arl¨¦sienne
A l¡¯occasion de la publication de notre Palmar¨¨s 2013, coup d'oeil dans le r¨¦tro sur une ann¨¦e
d¡¯¨¦conomie qui n¡¯a pas ¨¦t¨¦ un long fleuve tranquille pour les entreprises de la Cte d¡¯Azur.
lle est l¨¤. Elle arrive, nous dit-on. Qui ? La
reprise bien sr. Mais les chiffres sont t¨ºtus
et contredisent la rengaine des adeptes de
la m¨¦thode Cou¨¦. Il suffit de parcourir
notre Palmar¨¨s annuel des 500 premi¨¨res
entreprises de la Cte d¡¯Azur pour v¨¦rifier que
la fr¨¦quence du signe moins, cette fois encore,
met en ¨¦vidence une ann¨¦e difficile pour bien
des entreprises. Quand ce ne sont pas les chiffres
d¡¯affaires qui baissent, ce sont les r¨¦sultats des
soci¨¦t¨¦s qui voient leur marge fondre comme
neige au soleil.
Voil¨¤ pour la tendance g¨¦n¨¦rale. Bien sr, d¡¯un
secteur ¨¤ l¡¯autre, la situation est plus ou moins
contrast¨¦e. L¡¯un d¡¯eux m¨¦rite une mention par-
ticuli¨¨re : l¡¯industrie. La France s¡¯est dot¨¦e d¡¯un
minist¨¨re du Redressement productif pour endi-
guer l¡¯h¨¦morragie qui vide de sa substance, depuis
une trentaine d¡¯ann¨¦es, notre tissu industriel. A
contre-courant, la Cte d¡¯Azur fait de la r¨¦sis-
tance. L¡¯industrie y affiche une croissance de 2,5%
pour le premier semestre 2013, +6% sur l¡¯export et
+1% pour l¡¯emploi (chiffres Observatoire Sirius de
la CCI Nice Cte d¡¯Azur) quand le BTP (-5%) ou
le commerce (-3%) sont ¨¤ la peine. Armes et par-
fums, chimie et pharmacie sont les moteurs de cette
r¨¦sistance. Notre Palmar¨¨s le confirme, quatre sont
dans le Top 10 : Virbac, Mane, Dow Agrosciences
et Robertet. D¡¯autres comme Horus Pharma,
Iris Pharma, Tournaire, Argeville, Payan-Bertrand,
Romani et les laboratoires Ineldea affichent des
taux de croissance proches ou sup¨¦rieurs ¨¤ 10%.
L¡¯industrie azur¨¦enne n¡¯est pas pour autant ¨¤
l¡¯abri des s¨¦ismes. La fermeture du site de Texas
Instruments, d¨¦cid¨¦ par l¡¯¨¦tat-major du groupe
am¨¦ricain des semi-conducteurs, s¡¯est sold¨¦e
par 517 licenciements sans compter la perte des
emplois chez les sous-traitants. Mais l¡¯¨¦co-syst¨¨me
local a plutt bien r¨¦agi, et aurait d¨¦j¨¤ permis le
reclassement de plus de la moiti¨¦ des ing¨¦nieurs
concern¨¦s dans les entreprises du ple micro¨¦lec-
tronique sophipolitain. Apr¨¨s Texas Instruments,
IBM ? Le site de la Gaude est fragilis¨¦ et les effec-
tifs seront forc¨¦ment revus ¨¤ la baisse. Les deux
groupes am¨¦ricains ont largement contribu¨¦ ¨¤ la
diversification des activit¨¦s de la Cte d¡¯Azur dans
la haute technologie. Une page se tourne, reste ¨¤
pr¨¦server l¡¯h¨¦ritage...
> Sombres perspectives
dans le BTP
L¡¯attribution du march¨¦ du percement du tunnel
de la ligne 2 du tramway de Nice ¨¤ Thaumasia,
groupement d¡¯entreprises pilot¨¦ par Bouygues, est
une bonne nouvelle pour le BTP, mais l¡¯activit¨¦ du
secteur reste orient¨¦e ¨¤ la baisse. Fayat (ex-Cari),
le premier groupe class¨¦ (¨¤ la douzi¨¨me place)
dans notre Palmar¨¨s 2013, affiche quant ¨¤ lui un
recul d¡¯activit¨¦ de plus de 7%. Et il ne fait pas
exception, nombre d¡¯entreprises du secteur voient
leur chiffre d¡¯affaires fl¨¦chir. Laurent Trocm¨¦,
pr¨¦sident de la F¨¦d¨¦ration 06, avait pr¨¦venu en
d¨¦but d¡¯ann¨¦e : apr¨¨s avoir perdu 500 emplois en
2012, nous envisageons un nouveau recul d¡¯acti-
vit¨¦ en 2013 et de nouvelles pertes d¡¯emplois. La
baisse des mises en chantier de logements neufs,
la perspective des ¨¦lections municipales avec le
gel des projets d¡¯am¨¦nagement, la prochaine aug-
mentation de la TVA de 7 ¨¤ 10% pour les travaux
de r¨¦novation transforment en course d¡¯obstacles
la vie des entreprises du secteur. S¡¯y ajoute une
r¨¨glementation europ¨¦enne source de dumping
social avec le syst¨¨me du d¨¦tachement des travail-
leurs venant d¡¯autres pays de l¡¯UE o¨´ les charges
sociales sont moins lourdes. Et les gros nuages
noirs qui pointent ¨¤ l¡¯horizon ne sont pas pr¨¨s de
se disperser.
> Le tourisme, solide pilier
de l¡¯¨¦conomie azur¨¦enne
L¡¯htellerie de luxe se porte plutt bien sur la
Cte d¡¯Azur, comme en t¨¦moigne notre Palma-
r¨¨s. Les chiffres d¡¯affaires 2012 sont orient¨¦s ¨¤ la
hausse, et ce malgr¨¦ un d¨¦but d¡¯¨¦t¨¦ difficile. Le
mois d¡¯aot a ¨¦t¨¦ celui des performances, avec
+27% pour l¡¯htellerie de grand luxe selon l¡¯Ob-
servatoire Deloitte. L¡¯augmentation de la TVA de
7 ¨¤ 10% au premier janvier, d¨¦j¨¤ ¨¦voqu¨¦e, chan-
gera-t-elle la donne ? Les professionnels ont tir¨¦
la sonnette d¡¯alarme.
D¡¯autres acteurs enregistrent eux-aussi une
belle performance. C¡¯est le cas des op¨¦rateurs
azur¨¦ens de tourisme de loisirs MMV (Mer Mon-
tagne Vacances, sp¨¦cialis¨¦ dans la gestion d¡¯htels
et r¨¦sidences, voir p.15) et Plein Vent Voyages,
qui affichent une croissance ¨¤ deux chiffres. Ce
dernier pourrait toutefois ptir des incertitudes
quant ¨¤ l¡¯avenir de sa maison-m¨¨re FRAM, en
proie ¨¤ des difficult¨¦s financi¨¨res. Du ct¨¦ du
tourisme d¡¯affaires, le Palais des congr¨¨s niois,
Acropolis, progresse alors que le Palais des Festi-
vals ¨¤ Cannes, apr¨¨s une bonne ann¨¦e 2011, enre-
gistre un l¨¦ger fl¨¦chissement. L¡¯arriv¨¦e d¡¯un autre
acteur sur le march¨¦, le tout nouveau Palais des
congr¨¨s d¡¯Antibes Juan-les-Pins, promet de belles
bagarres.
Pour ce qui est de la plaisance, la baisse de
fr¨¦quentation des ports azur¨¦ens durant l¡¯¨¦t¨¦ a
confirm¨¦ que le secteur ne b¨¦n¨¦ficie pas encore du
bon vent porteur de la reprise. Rodriguez Group
est toujours enlis¨¦ dans le pot au noir et Marine
Chantier Tr¨¦hard (Antibes) est pass¨¦ dans le giron
de Monaco Marine. Exception dans ce contexte
difficile, le cannois France H¨¦lices qui, propuls¨¦
par son d¨¦veloppement ¨¤ l¡¯international, affiche
encore une belle progression ¨¤ deux chiffres.
E