background image
l
Vendredi 29 novembre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
6 l
Collectivit¨¦s
Collectivit¨¦s
En bref
Cure de jouvence
pour le vieux Vallauris
Entam¨¦e il y a 10 ans, l¡¯op¨¦ration de renouvellement urbain, aujourd'hui ¨¤ mi-¨¦tape,
sera poursuivie d¨¨s 2016 par la CASA pour aller ¨¤ son terme.
n 1501, les moines de l¡¯Abbaye de
L¨¦rins ¨¦difiaient une ville nouvelle
pour accueillir des familles du
Comt¨¦ de Vintimille. Inspir¨¦ par
l¡¯urbanisme romain, avec des rues ¨¤
angle droit, le vieux Vallauris souffre depuis
50 ans d¡¯une paup¨¦risation ct¨¦ population
et d¡¯une d¨¦gradation de son bti. L¡¯op¨¦ra-
tion de renouvellement urbain engag¨¦e en
2003 vise ¨¤ briser cette inexorable d¨¦rive.
Depuis, pr¨¨s de 46M ont ¨¦t¨¦ inject¨¦s par les
pouvoirs publics et le priv¨¦ dans cette action
de renaissance de la cit¨¦ historique, pr¨¦cise
Pascal Tattier, compositeur urbain de cette
reconqu¨ºte avec l¡¯¨¦quipe op¨¦rationnelle de
la SEM Semival. Il fallait ¨ºtre digne du plan
urbain en damier l¨¦gu¨¦ par les moines, com-
pl¨¨te Alain Gumiel, maire de la commune.
Le p¨¦rim¨¨tre touche une population de
3.000 habitants r¨¦partie sur 700 parcelles et
lots, soit 1.500 logements appartenant pour
45% ¨¤ des propri¨¦taires uniques, 45% ¨¤ des
copropri¨¦t¨¦s et indivisions et 10% ¨¤ la ville
ou ¨¤ sa SEM. Le programme, qui a mobi-
lis¨¦ l¡¯Etat, l¡¯ANAH, la Caisse des D¨¦pts, la
R¨¦gion, le D¨¦partement et la CASA, se pr¨¦-
sente comme une v¨¦ritable th¨¦rapie urbaine.
Un audit avait recens¨¦ plusieurs lots insa-
lubres, en p¨¦ril ou vacants. Une tche qui
a n¨¦cessit¨¦ des interventions lourdes en
¨¦quipements, infrastructures et r¨¦seaux
en compl¨¦ment du traitement d¡¯un habitat
ancien et d¨¦grad¨¦. La situation a impliqu¨¦ la
mise en place de deux OPAH* (2004-2009 et
2011-2016) compl¨¦t¨¦es par une autre OPAH,
pilot¨¦e cette fois par la CASA (2009-2014).
soCIaL
Paoun ven
pour l'ADSEA 06
L¡¯Association d¨¦partemen-
tale pour la sauvegarde
de l¡¯enfant ¨¤ l¡¯adulte des
Alpes-Maritimes construit
un nouveau complexe ¨¤
L¡¯Escar¨¨ne. Avec plus d¡¯une
vingtaine d¡¯¨¦tablissements
accueillant pr¨¨s de 900
adultes et enfants souffrant
de handicap mental, de
troubles psychiques ou de
graves difficult¨¦s d¡¯inser-
tion, l¡¯ADSEA 06, pr¨¦sid¨¦e
par Me Charles Abecassis,
disposera d¨¨s mars 2015
d¡¯un site suppl¨¦mentaire
dans la vall¨¦e du Paillon. La
structure d¡¯une superficie
de 600m comportera une
unit¨¦ d¡¯h¨¦bergement pou-
vant accueillir une dizaine
de jeunes de 3 ¨¤ 20 ans et
une section d¡¯initiation et
de premi¨¨re formation pro-
fessionnelle pour les adoles-
cents de plus de 14 ans. Ce
nouveau chantier permettra
aux r¨¦sidents de disposer
de locaux neufs et surtout
adapt¨¦s, notamment en
termes d¡¯accessibilit¨¦. Cot
de l¡¯op¨¦ration : 2M.
E
Bec de l¡¯Est¨¦ron : du nouveau¡­
En bout de plaine du Var, sur la commune de Gilette, la zone si souvent convoit¨¦e
mais jamais am¨¦nag¨¦e va sans doute apercevoir le bout du tunnel.
¡¯est un peu la cerise
sur le gteau pour
Pierre-Guy Morani,
qui se pr¨¦pare ¨¤
rendre son fauteuil de pre-
mier magistrat en mars
prochain. L'am¨¦nagement
du Bec de l¡¯Est¨¦ron, c¡¯est
l¡¯Arl¨¦sienne ¨¤ Gilette, et l¡¯on
en parlait d¨¦j¨¤ du temps de
Ren¨¦, son p¨¨re, lui-aussi
maire du perch¨¦ village. Vil-
lage de marques, centre de
formation pour l¡¯OGCNice
¨¤ quelques lieues du grand
stade, complexe htelier
pour sportifs ¨¦reint¨¦s,
les projets sont all¨¦s bon
train ces trente derni¨¨res
ann¨¦es. A l¡¯heure du bilan,
Pierre-Guy Morani avoue :
c¡¯est vrai, tous nos efforts
n¡¯ont pas ¨¦t¨¦ couronn¨¦s de
r¨¦ussite, et cette zone en est le parfait
exemple. Une gal¨¨re¡­ Que l¡¯amenui-
sement des financements, crise de la
dette publique oblige, n¡¯a pas ¨¦paul¨¦.
Mais aujourd¡¯hui, un projet est valid¨¦,
avec une enveloppe de 10M accord¨¦e
par le Conseil g¨¦n¨¦ral. Il s¡¯agira d¡¯y
r¨¦aliser, sur une dizaine d¡¯hectares, un
groupe scolaire intercommunal, une
cr¨¨che cantonale, d¡¯y d¨¦placer notre
moulin ¨¤ huile (l¡¯actuel, en cur de
village, ne r¨¦pond plus aux normes en
vigueur). D¡¯y installer aussi un centre de
formation pour les sapeurs-pompiers, et
m¨ºme une maison de la p¨ºche, r¨¦clam¨¦e
de longue date par la f¨¦d¨¦ration d¨¦di¨¦e,
qui trouverait un terrain
propice au bord du lac
du Broc. C¡¯est un beau
projet, nous y avons
travaill¨¦ ces quatre
derni¨¨res ann¨¦es. De
quoi faire oublier les
promesses d¡¯accueillir
l¡¯OGym ¨¤ Gilette¡­ Et
d¡¯offrir une jolie vitrine
¨¤ la commune.
Que les d¨¦fenseurs
d¡¯orchid¨¦es se ras-
surent, l¡¯on ne tou-
chera point aux divines
racines endog¨¨nes qui
monopolisent quelque
14 hectares voisins.
L¡¯on ne touchera pas
non plus aux terres
limitrophes de l¡¯usine
de la Mesta, class¨¦e
Seveso 2. Pour Pierre-Guy Morani, le
travail est boucl¨¦ : plus de projet d¡¯en-
vergure ¨¤ d¨¦fendre, il est grand temps,
pour l¡¯historique maire toujours ¨¦lu au
premier tour, de rendre son ¨¦charpe.
Sans remords ni regrets.
Isabelle Auzias
C
Il a fallu rouvrir les cours int¨¦rieures
en cur d¡¯lots, red¨¦couvrant ces puits de
lumi¨¨res imagin¨¦s par les moines il y a cinq
si¨¨cles.
Nous retrouvons la conception
architecturale d¡¯origine, souligne Pascal
Tattier. En 10 ans, l¡¯op¨¦ration a permis
de r¨¦nover une centaine de logements
publics, pour partie conventionn¨¦s, et 200
logements priv¨¦s, mais aussi la r¨¦fection
de 220 faades (par l¡¯architecte coloriste
Bruno Goyeneche), 112 toitures et 44 cages
d¡¯escaliers. 29 locaux ferm¨¦s en rez-de-
chauss¨¦e accueillent d¨¦sormais des artisans
et des artistes, et 34 attendent leur futur
locataire. La vie reprend dans les rues de
la cit¨¦ historique. Pr¨¨s de 80% des travaux
ont ¨¦t¨¦ r¨¦alis¨¦s par des entreprises locales
ouvrant l¡¯emploi ¨¤ une centaine de per-
sonnes chaque ann¨¦e. Le projet se poursui-
vra en 2014 avec la r¨¦habilitation des sou-
bassements du Chteau et l¡¯¨¦dification d¡¯un
premier programme neuf de 14 logements
sociaux avec bureaux, locaux pour la police
municipale et pour La Poste sur l¡¯Ilot Elena.
Il nous reste aujourd¡¯hui six ensembles tr¨¨s
d¨¦grad¨¦s ¨¤ traiter. Aussi la CASA devrait-
elle prendre le relais d¨¨s 2016.
Michel Bovas
* Op¨¦ration Programm¨¦e d¡¯Am¨¦lioration
de l¡¯Habitat engag¨¦e par diverses collectivit¨¦s
ou organismes.
Pierre-Guy Morani boucle son dernier mandat sur une belle r¨¦alisation.