background image
l
Vendredi 22 novembre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
3 l
Actualit¨¦
Actualit¨¦
agner en comp¨¦titivit¨¦,
comment r¨¦pondre dans
l¡¯urgence ? Vaste th¨¨me
abord¨¦ par des CCI bien
camp¨¦es en premi¨¨re ligne,
toutes impliqu¨¦es dans le m¨ºme
souci : l¡¯accompagnement au
quotidien, qui commence par
un rapide et chiffr¨¦ ¨¦tat des
lieux. Sur la base d¡¯une ¨¦tude
INSEE r¨¦alis¨¦e sur le ple
industrie PACA en d¨¦but d¡¯an-
n¨¦e, notre r¨¦gion d¨¦nombrerait
141.000 emplois sur le secteur,
soit 9% du total des postes
salari¨¦s. Bien en de¨¤ de la
moyenne nationale, au 7e rang
du tableau g¨¦n¨¦ral. Pas d¡¯ex-
ploit de ce ct¨¦-l¨¤. Ce que l¡¯on
prne plus volontiers, c¡¯est la
relative stabilit¨¦ des fili¨¨res par
rapport aux autres territoires.
L¨¤ aussi, l¡¯explication est plutt
simple : chez nous, pas d¡¯indus-
trie lourde fortement impact¨¦e
par les successives crises, ni
automobile, ni textile, ni m¨¦tal-
lurgie pure et dure¡­ Du coup,
au premier semestre 2013, les
statistiques sont formelles :
ce sont les entreprises indus-
trielles de plus de 50 salari¨¦s
qui accusent le mieux le choc
conjoncturel. Leur secret : une
salvatrice ouverture ¨¤ l¡¯export,
cruciale lorsque le march¨¦ int¨¦-
rieur s¡¯affaiblit. Et la CCI r¨¦gio-
nale, emmen¨¦e par Dominique
Est¨¨ve, de rappeler son rle
pr¨¦pond¨¦rant en mati¨¨re de
soutien ¨¤ l¡¯international.
Qu¡¯en pense Guy M¨¦tral,
notre Monsieur Industrie
made in Savoie ? En tribune
¨¤ Industria, il se dit bluff¨¦
par le potentiel qualitatif des
Alpes-Maritimes, surtout avec
Sophia Antipolis. Il rappellera
aussi la vocation lobbyiste de
la CCI au niveau national, qui
repr¨¦sente notre r¨¦seau dans
les minist¨¨res ou ¨¤ l¡¯internatio-
nal, et qui assure la gestion et
la coordination des projets. Il
croit beaucoup en 2014, ann¨¦e
de l¡¯innovation, pas si loin de
2013 dans l¡¯esprit et dans les
troupes. On a besoin de parler
de l¡¯innovation, on n¡¯en parle
pas assez en France. S¨¦ance de
rattrapage programm¨¦e¡­
Point fort de cette ann¨¦e
d¨¦di¨¦e qui s¡¯ach¨¨ve : l¡¯¨¦dition
d¡¯un guide recensant les 700
m¨¦tiers de l¡¯industrie, comme
une ¨¦vidence pour les CCI qui,
outre l¡¯accompagnement, se
pr¨¦sentent aussi comme parties
prenantes sur le volet forma-
tion. Les multiples ¨¦v¨¦nements,
des rencontres locales au Train
de l¡¯Industrie avec Arnaud Mon-
tebourg en chef de gare (20.000
jeunes accueillis sur l¡¯ensemble
du voyage), auraient rassembl¨¦
pr¨¨s de 80.000 visiteurs.
Mais revenons aux chiffres,
avec Bernard Kleynhoff ¨¤
l'analyse : non, nous n¡¯avons
pas d¡¯image industrielle ici,
m¨ºme si nous repr¨¦sentons plus
de 9Mds de chiffre d¡¯affaires
pour 30.000 emplois. Le Livre
blanc que l¡¯entit¨¦ nationale veut
concocter, il en connat d¨¦j¨¤ les
arcanes : nous ¨¦tions pr¨¦cur-
seurs, le ntre est pr¨ºt depuis
2010. Il faut dire qu¡¯alors, nous
avions le ministre qui va avec.
Sa pierre ¨¤ l¡¯¨¦difice industriel ?
Nous avons r¨¦ussi ¨¤ emmener
de toutes petites TPE ¨¤ l¡¯export,
nous les avons guid¨¦es aupr¨¨s
des services de l¡¯Etat, nous les
avons convi¨¦es ¨¤ chasser en
meute, avec de grands groupes ¨¤
leurs ct¨¦s. Nous avons uni nos
forces, CCI, APPIM, UIMM¡­
Oui, l¡¯industrie azur¨¦enne existe,
et pas seulement ¨¤ Grasse, il
y a Cannes et l¡¯a¨¦rospatial,
Sophia et la d¨¦fense, Carros
et les produits v¨¦t¨¦rinaires
ou pharmaceutiques. Pour
le pr¨¦sident Kleynhoff, nous
souffrons surtout d¡¯un manque
de formations mises ¨¤ dispo-
sition. Et d¡¯un d¨¦ficit de com-
p¨¦titivit¨¦ par rapport ¨¤ notre
muscl¨¦e cousine allemande.
L¡¯espoir viendrait de notre
capacit¨¦ ¨¤ (bien) r¨¦agir : Texas
Instruments, 517 emplois per-
dus, et d¨¦j¨¤ 400 solutions trou-
v¨¦es¡­ R¨¦embauches, forma-
tions, reconversions, et m¨ºme
cr¨¦ations d¡¯entreprises. Avec
Dominique Est¨¨ve arrivent
d¡¯autres courbes, plus com-
plexes, r¨¦pondant tout de go
aux propos de la DIRECCTE,
elle-aussi invit¨¦e aux agapes
industrielles cagnoises : il y a
aujourd¡¯hui pl¨¦thore de mesures
en direction des entreprises. On
s¡¯¨¦chine ¨¤ leur rendre ce qu¡¯on
leur prend en amont. R¨¦sultat,
seules 40% d¡¯entre elles matris-
ent les aides, accompagnements
et subventions propos¨¦es. Aah,
la sagesse marseillaise ¨¤ la sauce
nioise¡­ Et la mayonnaise
en th¨¦orie ne peut aller qu¡¯en
s¡¯am¨¦liorant, avec l¡¯arriv¨¦e de
Patrick Allemand aux r¨ºnes du
d¨¦veloppement ¨¦conomique
de PACA (voir notre colonne).
Lui s¡¯enorgueillit d¡¯un territoire
truff¨¦ de ples de comp¨¦titivit¨¦,
de PRIDES et autres regroupe-
ments autres que les meutes
priv¨¦es. Il faut se rapprocher
des travaux d¡¯Arnaud Monte-
bourg sur 34 fili¨¨res d¡¯avenir,
se positionner. C¡¯est la premi¨¨re
fois qu¡¯un tel effort de prospec-
tive est fourni, et nous avons ici
les moyens de r¨¦agir d¨¨s main-
tenant. L¡¯industrie aurait-
elle r¨¦ussi ce que la politique
d¨¦fait ? Une sorte de consensus,
m¨ºme sur des terres encore en
jach¨¨re, o¨´ pourtant de jeunes
pousses entrepreneuriales com-
mencent ¨¤ s¡¯implanter ?
Isabelle Auzias
Industria 2013,
hauts les curs
L¡¯ann¨¦e d¨¦di¨¦e s¡¯ach¨¨ve sur une note que l¡¯on veut positive.
Oui, c¡¯est de l¡¯industrie qu¡¯il faut attendre le meilleur,
en termes de croissance, d¡¯emplois, d¡¯avenir. Le message que
nos institutions ont soutenu de concert sur le salon cagnois.
G
LE CHIFFRE
-16%
C¡¯est la baisse du nombre de croisi¨¦ristes sur les
ports g¨¦r¨¦s par la CCI (Cannes, Golfe-Juan, Nice et
Villefranche-Darse) par rapport ¨¤ l¡¯¨¦t¨¦ 2012. En d¨¦pit
d¡¯un contexte peu favorable, nos ports continuent
d¡¯¨ºtre une place incontournable pour le yachting
international. Si Cannes a perdu du terrain, la faute
au renouvellement des catalogues d¡¯escales des
compagnies, Nice-Villefranche affiche +30%, grce
¨¤ la conqu¨ºte de nouveaux clients, de nouveaux
am¨¦nagements et services, mais ¨¦galement grce
¨¤ la coop¨¦ration entre tous les op¨¦rateurs du French
Riviera Cruise Club. La plaisance de passage se
maintient par rapport ¨¤ l¡¯an pass¨¦, et le fret chute
de 16% ¨¤ cause de la diversification des m¨¦thodes
de transport du ciment.
La nEws
La cr¨¦ation par la R¨¦gion, la CCI PACA, la Caisse
des D¨¦pts et consignations et la Bpifrance, de
l¡¯Agence R¨¦gionale pour l¡¯Innovation et l¡¯Inter-
nationalisation des entreprises de PACA (ARII),
a ¨¦t¨¦ officialis¨¦e ce 18 novembre. A sa t¨ºte politique :
Patrick Allemand. Objectifs : accompagner le d¨¦ve-
loppement des entreprises ¨¤ l¡¯international, cr¨¦er des
emplois dans des domaines d¡¯activit¨¦s strat¨¦giques
¨¤ forte croissance, r¨¦ussir la transition ¨¦nerg¨¦tique
et valoriser l¡¯identit¨¦ et l¡¯attractivit¨¦ du territoire r¨¦gio-
nal. Egalement au menu, dynamiser l¡¯innovation au
service de l¡¯industrie. Cette structure op¨¦rationnelle
et r¨¦active s¡¯appuie sur les comp¨¦tences des parte-
naires territoriaux, des ples de comp¨¦titivit¨¦ et des
r¨¦seaux d¨¦di¨¦s.
La MaUVaIsE nOUVELLE
Nice-Matin aux abonn¨¦s absents
Pas d¡¯¨¦dition les 20 et 21 novembre derniers dans
les kiosques, ni dans le Var ni dans les Alpes-Mari-
times ni m¨ºme ¨¤ Monaco, et ce au lendemain de la
victoire de l¡¯¨¦quipe de France contre l¡¯Ukraine, une
Une qui aurait sans nul doute boost¨¦ les ventes (on
parle d¡¯un manque ¨¤ gagner de 300.000 rien que
pour le 20/11). Un refus d¡¯imprimer comme cat¨¦-
gorique r¨¦ponse des syndicats du livre devant une
situation qui se d¨¦t¨¦riore de jour en jour sans que le
lecteur n¡¯en soit inform¨¦. Et la suite du programme
est loin d¡¯¨ºtre r¨¦jouissante pour nos confr¨¨res : Oli-
vier Biscaye, chef des r¨¦dactions, serait sur le point
d¡¯annoncer la disparition pure et simple de certaines
agences locales (on parle de Vence¡­) ou au mieux
d¡¯une r¨¦duction drastique en termes de personnels
sur place. Sur Twitter, un mouvement de journalistes
regroup¨¦s sous le hashtag #nicematinresistance
avait bien commenc¨¦ ¨¤ d¨¦voiler ses fortes inqui¨¦-
tudes, mais la source s¡¯est tout ¨¤ coup tarie, sans
doute suite ¨¤ une demande de la direction pour
ne pas aggraver la situation¡­ Le groupe Hersant
m¨¦dias GMH, actionnaire majoritaire, avait annonc¨¦
en octobre dernier un imposant PSE (plan de sau-
vegarde de l¡¯emploi) aboutissant ¨¤ la suppression
de 220 postes sur un effectif global de 700 salari¨¦s
(c'est bien plus qu'il y a encore trois jours). Les pro-
positions de l¡¯intersyndicale ¨¤ la direction sont res-
t¨¦es lettre morte. Ce 20 novembre, Dominique Ber-
nard, PDG du groupe, a rencontr¨¦ le personnel pour
trouver un terrain d¡¯entente, et aussi pour r¨¦affirmer
qu¡¯aucun capital, ¨¦manant de nouveaux actionnaires
potentiels, ne pourra ¨ºtre d¨¦bloqu¨¦ sans des d¨¦parts
massifs. On parle aussi d¡¯un gros industriel install¨¦
chez nous qui pourrait bien sauver le canard des
eaux, mais il refuserait, quant ¨¤ lui, toute transaction
avant le d¨¦part effectif de Bernard Tapie du jeu.