background image
L¡¯actualit¨¦ ¨¦conomique et juridique - Annonces L¨¦gales
ISSN 1625-2489
N¡ã 716 du 15 novembre 2013 / 0,70 a l www.tribuca.fr lSi¨¨ge:Nice >15,rueA.Mari 06300-0492175500
l
Cannes > 13, bd Carnot 06400 ¨C 04 93 39 38 88 l Antibes > 32, avenue R. Soleau 06600 ¨C 04 93 34 00 50
l est au dixi¨¨me rang des 22 propositions
du rapport Gallois, et il est au centre des
pr¨¦occupations m¨¦tropolitaines, ¨¤ travers
les travaux de son conseil ¨¦conomique : le
small business act (mis en place depuis 1953 aux
USA) destin¨¦ ¨¤ faciliter l¡¯acc¨¨s des TPE-PME aux
appels d¡¯offres des collectivit¨¦s et ¨¦tablissements
publics de tous poils, aujourd¡¯hui apanage de
grands groupes. Car en les maintenant hors de
ces nombreux et divers march¨¦s, nos entreprises
locales manquent d¡¯oxyg¨¨ne. On les fragilise, pire
on les condamne¡­
Combin¨¦e aux difficult¨¦s croissantes de
tr¨¦sorerie, l¡¯absence de small business act est
pr¨¦judiciable aux plus petites structures, qui
repr¨¦sentent pourtant 97% des entreprises fran-
aises (et d¨¦partementales). Alors, acc¨¦der ¨¤ ces
commandes publiques, et en sus ¨ºtre pay¨¦ sous
quatre jours, un doux r¨ºve ? Pas seulement. Car
l¡¯alternative, quoique confidentielle, a le m¨¦rite
d¡¯exister : la carte d¡¯achat (instaur¨¦e ¨¤ l¡¯origine
par le minist¨¨re de l¡¯Economie et des Finances)
est un outil pr¨¦cieux de commande et de paie-
ment pour des factures de faible ampleur (jusqu¡¯¨¤
15.000), et avait en son temps pour objectif de
garantir la bonne utilisation des fonds publics
en mode solidaire¡­ Las, nos entreprises, trop
peu habitu¨¦es ¨¤ se frotter aux affres adminis-
tratives des march¨¦s publics, ont rarement su
s¡¯adapter, les proc¨¦dures ¨¦tant toujours jug¨¦es
trop complexes par la plupart des fournisseurs.
Ainsi, depuis 2004, le syst¨¨me pi¨¦tine. Pas pour
tout le monde¡­
Carte d¡¯achat : la small
business solution ?
Malgr¨¦ moult efforts, le small business act ¨¤ la franaise reste le monstre du
Loch Ness de l¡¯¨¦conomie hexagonale. Un Nessie que l¡¯on ¨¦voque,
mais que l¡¯on ne voit jamais, sauf mentions hypoth¨¦tiques. Et pourtant¡­
suite en page 3
Donnez-nous des jardins...
familiaux
De Guillaumes ¨¤ Mouans-Sartoux,
en passant par Cagnes ou Cannes,
des projets naissent et s¡¯affranchissent
des contraintes fonci¨¨res grce
au bon vouloir des collectivit¨¦s.
p.6
Grasse : une rentr¨¦e
rythm¨¦e forte en ¨¦motions
Folle soir¨¦e ce 8 novembre pour les avocats
du barreau grassois, entre nombreux rappels ¨¤
l¡¯histoire et percutantes festivit¨¦s.
Compte rendu en images¡­
p.21
UPE 06 : 40 ans
sabre au clair et
pied au plancher
R¨¦trospective vid¨¦o
et photos sur www.tribuca.fr
pour cette folle nuit
de l'UPE 06.
p.5
I
Bettina B. Maschmeyer,
famille
au cur
Elle s'expose
¨¤ l'agence Century
21 Lafage de
Villefranche.
p.23
Agn¨¨s Le Gall Hamann (minist¨¨re de la D¨¦fense) est venue ¨¤ la CCI nioise d¨¦tailler le coup de pouce
de l'arm¨¦e franaise ¨¤ l'¨¦conomie locale (voir notre vid¨¦o en page 2).
Contre le chmage,
le MEDEF
Invit¨¦ pour les 40 ans de l'UPE 06,
Pierre Gattaz a pr¨¦sent¨¦ son projet
2020, une France qui gagne. Objectif :
cr¨¦er un million d'emplois en cinq ans.
p.5
Le Prix Galileo Master
R¨¦gional Nice-Sophia
¨¤ INSTANT System
Dans les locaux du Business ple de
Sophia-Antipolis, devenus lieu de passage
incontournable de l'¨¦conomie azur¨¦enne,
petite c¨¦r¨¦monie sympathique entre amis,
ce 8/11/2013.
p.4
Me Ludovic Loyer, premier secr¨¦taire, ¨¤ l'ouvrage
devant ses pairs.