background image
l
Vendredi 8 novembre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
23 l
Salon >
Nice inaugure
sa Promenade des chocolats
Pour la premi¨¨re fois, rendez-vous est pris ¨¤ 40 jours de Nol
pour le Salon chocolat & saveurs d¡¯exception by Nicexpo.
lus qu¡¯un salon, une
histoire d¡¯amour, une
rencontre n¨¦e dans la
gourmandise et le d¨¦sir,
o¨´ l¡¯¨¦quipe de Paul Obadia
et Fr¨¦d¨¦ric Jourdan-Gassin
aura jou¨¦ les entremetteuses,
unissant les talents, les exp¨¦-
riences, prestige des marques
autour d¡¯un ¨¦v¨¦nement ¨¦mi-
nemment f¨¦d¨¦rateur. L¡¯ann¨¦e-
m¨ºme o¨´ Antibes f¨ºte en mille
et une saveurs les 40 ans de
Sucre & Chocolat. A Nice, les
fans de f¨ºves cacaot¨¦es fr-
laient la d¨¦sh¨¦rence, et il fal-
lait un symbole pour c¨¦l¨¦brer
l¡¯av¨¨nement de ce nouveau
rendez-vous. Un symbole col-
lectif, concoct¨¦ par quelques-
unes des fines lames de la
chocolaterie locale, Yves Bru-
net (Le P¨ºch¨¦ Mignon), Chris-
tophe Canet et Pascal Lac, aux
maisons ¨¦ponymes, Philippe
Cornet (L¡¯Oiseau d¡¯Or), Fran-
ois Ducroux (Le Vanillier) et
Serge Serain (Cappa), tous
sollicit¨¦s et passionn¨¦s par la
cr¨¦ation d¡¯une exclusive dou-
ceur 100% nioise. Choco-
live est n¨¦e de cette cordiale
entente entre matres av¨¦-
r¨¦s, entre croquant du sabl¨¦,
d¨¦licatesse du chocolat et les
saveurs ensoleill¨¦es de notre
pichouline. Du jamais vu ni
got¨¦, et des b¨¦n¨¦fices sur les
potentielles ventes qui seront
int¨¦gralement revers¨¦s ¨¤ des
associations oeuvrant pour
les enfants nissarts.
Sculpt¨¦s, glac¨¦s, customi-
s¨¦s, color¨¦s, extravagants
bijoux ou fondants sapins
de Nol multipli¨¦s en for¨ºt
sucr¨¦e, les chocolats vont
s¡¯exposer pour le bonheur
des yeux et des palais, sous
toutes leurs formes, forc¨¦-
ment g¨¦n¨¦reuses. Mais ils ne
seront pas seuls, ¨¦paul¨¦s par
quelques invit¨¦s de marque,
qu¡¯il s¡¯agisse de produits du
terroir, de la mer, de leurs
complices vins et spiritueux
sur les tables de f¨ºte les plus
avenantes. D¨¦gustations et
ateliers, concours amateur
de bche, les surprises et
animations seront elles-aussi
au rendez-vous. En avant-
got, les matres-chocola-
tiers rassembl¨¦s r¨¦cemment
dans les salons du Negresco
auront d¨¦voil¨¦ quelques-unes
de leurs cr¨¦ations, dont ce
magnifique olivier habill¨¦ de
cacao avec ses 2.700 feuilles
de sucre et ses 450 pichou-
lines sign¨¦ Yves Brunet, pure
merveille dans le moindre
d¨¦tail, qui laisse augurer
d¡¯uvres (car il s¡¯agit bien de
cela) encore plus ¨¦tonnantes
lors de la manifestation.
Isabelle Auzias
Salon Chocolat & saveurs d¡¯exception,
du 15 au 17 novembre, de 10h ¨¤ 19h,
Quai des Etats-Unis ¨¤ Nice, entr¨¦e 5
infos www.salon-chocolat.com
Terroir >
Les truffes ont un sexe et ne lchent pas
leurs racines, du d¨¦but ¨¤ la fin de leur existence
istoire de
truffe et de
g¨¦nome au
pays de la
tuber melanos-
porum, toujours
aussi fascinante,
quoiqu¡¯un peu
moins myst¨¦ -
rieuse grce aux
avanc¨¦es
des
recherches entre
Italie et France
et aux ¨¦tudes
conduites sur la
plantation exp¨¦-
rimentale du Rouret. En France, 90 ¨¤ 95%
des truffes proviennent de plantations : com-
prendre ce qui se passe dans la relation liant
les filaments souterrains aux ramifications
de certains ch¨ºnes, ce qui cr¨¦e les diff¨¦rences
qualitatives, est essentiel. Un vrai secteur
r¨¦mun¨¦rateur pour les agriculteurs qui osent
parier sur l¡¯avenir sachant qu¡¯un ch¨ºne truffier,
si tout se passe bien, ne donnera de pr¨¦cieux
diamants noirs que 15 ans plus tard. M¨ºme si
certaines recherches laissent ¨¤ penser que des
r¨¦sultats pourraient ¨ºtre obtenus en trois ou
quatre ans sans alt¨¦rer la parfaite naturalit¨¦
d¡¯une activit¨¦ qui ne connat comme adjuvant
qu¡¯un peu d¡¯arrosage quand les pluies d¡¯¨¦t¨¦ ont
¨¦t¨¦ insuffisantes. De vrais enjeux ¨¦conomiques
se couplant avec le maintien de territoires, la
lutte contre les incendies et la pr¨¦servation
de patrimoines
culinaires sacr¨¦-
ment menac¨¦s par
la concurrence
chinoise (aucun
got) ou les cou-
sines bien moins
parfum¨¦es que sont
la brumale et l¡¯unci-
natum tout autant
que le manque de
connaissances du
public mais aussi
de beaucoup de
chefs.
Le syndicat des trufficulteurs est l¨¤ pour
veiller sur les cours et pour ¨¦duquer, comme
il va le faire pour ce 18e March¨¦ de la truffe ¨¤
Grasse et au Rouret m¨ºlant vente, d¨¦monstra-
tions et conf¨¦rences. A Grasse, comme ¨¤ l¡¯ac-
coutum¨¦e, ce sera ¨¤ la Bastide Saint-Antoine
que se tiendra la f¨ºte et que Matre Jacques,
sourire et accueil au top, concoctera son
exceptionnel menu truffier en pr¨¦sidant aux
destin¨¦es d¡¯un concours de brouillades r¨¦com-
pens¨¦ de 250g du pr¨¦cieux tubercule. Moment
de d¨¦lice et d¡¯harmonie dans le cadre unique
d¡¯un fleuron de l¡¯art de recevoir provenal sous
le regard masqu¨¦ d¡¯une affiche imagin¨¦e par
Sosno.
Liliane Tiberi
De 9h30 ¨¤ 17h30 le samedi 11 janvier 2014
¨¤ la Bastide Saint-Antoine ¨¤ Grasse,
le dimanche 12 sur la place du Rouret.
H
D¨¦tente
D¨¦tente
e Madeleine Zep-
ter, on connat
l¡¯extr¨ºme ¨¦l¨¦gance
tout autant que l¡¯active
action de m¨¦c¨¦nat dans
les domaines de la lit-
t¨¦rature, du design et
de l¡¯op¨¦ra. Le groupe
Zepter, pr¨¦sent dans
quarante pays, y d¨¦ve-
loppe ses marques dans
les secteurs de l¡¯indus-
trie de luxe, des arts
de la table, de la haute
technologie et de l¡¯uni-
vers culinaire. Bourses
d¡¯¨¦tudes, parrainages,
projets culturels et
humanitaires et, tout
nouveau, le prix Zepter
international du jeune
chef dont la premi¨¨re ¨¦dition se d¨¦roulera ¨¤ Nice.
R¨¦compensant chaque ann¨¦e de 10.000 et, ¨¤ coup sr,
d¡¯une tr¨¨s belle communication, un chef de moins de 35
ans pour sa personnalit¨¦ et sa cr¨¦ativit¨¦, son savoir-faire
et son authenticit¨¦.
En marraine du prix, St¨¦phanie Le Quellec,
Top Chef 2011, aux r¨ºnes du restaurant La Sc¨¨ne et
chef ex¨¦cutif de l¡¯Htel Prince de Galles, en pr¨¦sident
du jury notre coll¨¨gue Jacques Ganti¨¦ pilotant une jolie
brochette de journalistes sp¨¦cialis¨¦s. Cocorico pour
la premi¨¨re ¨¦dition franaise, hommage ¨¤ une grande
tradition culinaire nationale et bon vent pour les pro-
chaines qui se d¨¦placeront dans les diff¨¦rents pays o¨´
Zepter est pr¨¦sent.
Liliane Tiberi
Au CUM le vendredi 22 novembre.
D
Prix >
Un de plus, mais pas
seulement, et ce prix-l¨¤ sera
forc¨¦ment tr¨¨s m¨¦diatis¨¦
P
rce ¨¤
Alex
Benve -
nuto et ¨¤ sa
dynamique
association
So
What,
le jazz a
pris de tr¨¨s
bonnes habi-
tudes chaque
automne
¡°sous
les
bigaradiers¡±
de La Gaude,
selon la for-
mule consacr¨¦e. Pour cette ¨¦dition 2013, le plateau
est particuli¨¨rement riche puisque seize orchestres et
soixante-dix musiciens vont s'y produire. Tout cela dans
une ambiance unique et tr¨¨s convivivale, avec la pr¨¦-
sence de pointures nationales et internationales, une
ouverture ¨¤ tous les styles de jazz, des moments gour-
mands, des liens avec les ¨¦coles, et des tarifs confon-
dants (de la gratuit¨¦ ¨¤ 15 euros maximum). Le trom-
pettiste italien Paolo Fresu est ¨¤ l¡¯affiche, en duo avec
le prince du bandon¨¦on Daniele di Bonaventura. On
entendra ¨¦galement le pianiste new-yorkais Romain Col-
lin, l¡¯¨¦tonnante harpiste Rossitza Milevska, Djalamichto
Quartet et Fabrice Helias Trio pour le jazz manouche,
le quartet de Jean Cort¨¨s et celui de Seb Chaumont...
et bien sr la Compagnie So What. Apr¨¨s la soir¨¦e de
clture de Jazz sous les bigaradiers le 16 novembre, un
sp¨¦cial Jazz et cin¨¦ propos¨¦ le 18 novembre prolongera
la f¨ºte avec la projection du film des fr¨¨res Cohen Inside
Ilewin Davis, grand prix du jury du Festival de Cannes
de cette ann¨¦e.
Jolle Baeta
Du 9 au 16 novembre. 04 93 24 47 26 et www.assowhat.free
G
Les joyeux compagnons de la truffe
sur la terrasse de la Bastide.
Madeleine Zepter.
Concert >
Paolo Fresu
aux 17e Rencontres de Jazz
de La Gaude
Roberto Chiovitti
Les matres-chocolatiers de la premi¨¨re ¨¦dition, cr¨¦ateurs
de Chocolive (voir vid¨¦o) derri¨¨re l'olivier d'Yves Brunet.