background image
l
Vendredi 25 octobre 2013 l Tribune Bulletin Cte d¡¯Azur l
6 l
Collectivit¨¦s
Collectivit¨¦s
En bref
vant, la saison
pour un ¨¦tablis-
sement comme le
ntre commen-
ait en f¨¦vrier
pour se terminer mi-
novembre, aujourd¡¯hui
elle d¨¦bute mi-mai pour
s¡¯achever au plus tard en
octobre. Les crit¨¨res de
rentabilit¨¦ conduisent
certains d¡¯entre nous ¨¤
tirer le rideau de plus
en plus tt, d¨¦plore
Daniel Varlet, directeur
du Miramar ¨¤ Vence, ¨¤
la t¨ºte d¡¯une association
regroupant les douze
htels de la commune.
Aux trois ¨¦tablisse-
ments fermant d¨¦j¨¤
l¡¯hiver, trois autres les
rejoignent cette ann¨¦e.
Plus grave, les res-
taurants entament cette d¨¦marche
saisonni¨¨re. Et le ph¨¦nom¨¨ne
touche l¡¯ensemble des communes
du moyen-pays. La crise et Inter-
net y sont pour quelque chose. Par
exemple, un internaute peut r¨¦server
¨¤ Nice un 4* ¨¤ 90 l¡¯hiver avec vue
mer, et nos ¨¦tablissements ne peuvent
s¡¯aligner. Car la cit¨¦ ne brille pas
par ses ¨¦v¨¨nements attractifs hors
saison. Nous en sommes conscients,
pr¨¦cise J¨¦rme Leclaire, adjoint au
tourisme. Nous avons tent¨¦ une
activit¨¦ de mini-congr¨¨s ou s¨¦mi-
naires de 150 personnes, mais il nous
manque un lieu propice. Nous ¨¦tions
int¨¦ress¨¦s par la reprise du
centre Unisys. Nous nous
¨¦tions ¨¦galement port¨¦s
candidats ¨¤ la reprise de
l'espace Retif, sans succ¨¨s.
Nos finances ne nous le per-
mettent pas. En attendant,
nous d¨¦veloppons l¡¯aspect
culturel, la gastronomie et
nos atouts naturels comme
le col de Vence, les baous.
Nous aurons cet hiver une
grande exposition Matisse
au Chteau de Villeneuve.
Nous avons repris la ges-
tion du cin¨¦ma, soutenons
des ¨¦v¨¨nements comme la
F¨ºte du moyen et haut-
pays, ranimons le circuit
des chapelles ou des fon-
taines. La ville va trans-
former la Villa Alexan-
drine en espace culturel
et en a acquis une autre,
le R¨ºve, jouxtant la Chapelle Matisse
pour capitaliser sur la notori¨¦t¨¦ du
peintre. Vence compte surtout sur
la M¨¦tropole qui devrait d¨¦sormais
promouvoir les communes avec
d¡¯autres moyens.
Michel Bovas
Vence se d¨¦bat contre l¡¯hibernation
D¨¨s l¡¯automne, les htels ferment, accentuant cette atmosph¨¨re de belle endormie.
A
Congr¨¨s : Antibes et Mandelieu
sont-elles en concurrence ?
Le nouveau Palais d¡¯Antibes affiche sa volont¨¦ de s¡¯imposer sur le secteur
du tourisme d¡¯affaires o¨´ Mandelieu se bat depuis des ann¨¦es.
¨¦duire
les
s¨¦minaires
d¡¯entreprises
d e
S o p h i a
qui choisissaient
jusqu¡¯ici les htels,
Acropolis ou Mande-
lieu : le dessein du
Palais des congr¨¨s
juanais. Disposant
d¡¯infrastructures
¨¦quivalentes, g¨¦r¨¦es
par leurs Offices de
Tourisme respectifs,
Antibes et Mandelieu
sont bien en com-
p¨¦tition, m¨ºme si
elles s¡¯en d¨¦fendent.
Notre proximit¨¦ avec
Sophia nous am¨¨ne ¨¤
cibler prioritairement
les conventions d¡¯en-
treprises ou scienti-
fiques, le lancement de
produits comme r¨¦cemment Orange Business
Tour, le secteur m¨¦dical, tout en d¨¦marchant
des congr¨¨s de taille moyenne, annonce Jean-
Pierre Derail, directeur du palais d¡¯Antibes
apr¨¨s avoir promu durant 15 ans son homo-
logue aixois.
Nos concurrents sont plutt nationaux
comme le Futuroscope et Disneyland¡­ voire
internationaux, rassure d¡¯embl¨¦e Pierre
Louis Roucaries, directeur du Centre Expo
Congr¨¨s de Mandelieu. Nous prospectons
des r¨¦unions professionnelles de 200 ¨¤ 1.000
participants, comme en novembre la r¨¦union
de la BPCA, de l¡¯Etsi ou de Galderma, deux
entreprises sophipolitaines. Nous en fid¨¦lisons
certaines, telle la soci¨¦t¨¦ des pharmaciens hos-
pitaliers qui revient pour la 3e ann¨¦e cons¨¦cu-
tive. En 2014, nous accueillerons le congr¨¨s de
la F¨¦d¨¦ration de judo (400 participants), celui
des Pharmaciens (800), mais ¨¦galement huit
salons grand public et quatre salons profes-
sionnels¡­
Michel Bovas
MONaCO
Le Quai Albert Ier
fait peau neuve
Les travaux d¡¯extension com-
menceront par la partie nord
du port de la Condamine, sur
une zone qui s¡¯¨¦tend du stade
nautique au quai des Etats-
Unis. Objectif : ¨¦largir le quai
Albert Ier pour y cr¨¦er un espace
de 2.500m d¨¦volu ¨¤ l¡¯accueil des
collections de voitures du Prince
souverain, pour l¡¯heure parqu¨¦es
¨¤ Fontvieille. Un Mus¨¦e de l¡¯auto-
mobile compl¨¦t¨¦ d¡¯un parking
public de 300 places qui sera r¨¦a-
lis¨¦ en plusieurs phases pour ne
pas empi¨¦ter sur les nombreux
¨¦v¨¦nements de surface (grand
prix, jumping, yacht show¡­) et
qui devrait donc ¨ºtre livr¨¦ dans
son int¨¦gralit¨¦ ¨¤ l¡¯or¨¦e 2019. La
Principaut¨¦ respectera bien sr
les normes HQE en vigueur (chan-
tier Haute Qualit¨¦ Environnemen-
tale), avec la mise en place d¡¯un
mur acoustique sous le boule-
vard Albert Ier en p¨¦riph¨¦rie des
travaux ou encore le traitement
des eaux de pompage utilis¨¦es in
situ. Pour les aficionados de la F1,
sachez que la piste actuelle sera
¨¤ terme d¨¦plac¨¦e de trois m¨¨tres
ct¨¦ port...
S
Pourtant, le dynamisme du commerce local
pourrait attirer du tourisme hors saison...
Atouts et handicaps
Antibes
Les
+
l
¨¦quipements techniques performants
et architecture s¨¦duisante
l
auditorium de 500 places
+ 1.600m d¡¯espaces modulables
l
notori¨¦t¨¦ internationale de Juan-les-Pins
l
environnement attractif (pin¨¨de, mer¡­)
l
1.000 chambres d¡¯htels ¨¤ moins de 500m
Les
-
l
march¨¦ tr¨¨s concurrentiel au plan national et local
(Mandelieu, Saint-Raphal, Grasse, Acropolis¡­)
l
offre limit¨¦e en espaces d¡¯exposition
l
absence (pour l¡¯instant) d¡¯¨¦v¨¨nements r¨¦currents
pour ancrer son image
Mandelieu
Les
+
l
auditorium modulable (1.000 places) r¨¦nov¨¦ en septembre
l
accessibilit¨¦ directe depuis l¡¯A8
l
sept htels de plus de 100 chambres ¨¤ proximit¨¦
l
¨¦difice polyvalent accessible de plain-pied
l
certifi¨¦ ISO 14001 pour la qualit¨¦ du service et de l¡¯accuei
l
Les
-
l
¨¦loignement du bord de mer qui surprend les clients
l
environnement urbain non achev¨¦ et peu valorisant
l
manque de surfaces d¡¯exposition